Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Les pompiers berrichons manifestent à Paris ce mardi

-
Par , France Bleu Berry

Les pompiers berrichons sont à Paris aujourd'hui pour manifester. Ils sont en grève depuis le 26 juin pour demander plus de moyens, et dénoncent une multiplication du nombre d'interventions qu'ils ont à assurer.

Les pompiers sont en grève depuis le 26 juin
Les pompiers sont en grève depuis le 26 juin © Radio France - Lagain Aurelie

Cher, France

Les pompiers manifestent ce mardi 15 octobre à Paris. Un car est parti dans la matinée du Cher, avec à son bord une cinquantaine de soldats du feu. Ils sont mobilisés depuis le 26 juin dernier, pour réclamer plus de moyens. Leur préavis de grève a d'ailleurs été repoussé jusqu'à fin octobre. Le président du syndicat autonome des sapeurs-pompiers dans le Cher, Gaëtan Tranchard, était l'invité de France Bleu Berry ce mardi matin à 7h45.

Recentrer les missions des pompiers

Les pompiers réclament notamment des effectifs plus fournis. "Il y a eu une 21 embauches en un an dans le Cher (...) C'est un très gros effort, on le salue (...) mais c'est uniquement pour combler les trous qu'il y avait, ça ne suffit pas parce que les intervention augmentent" détaille Gaëtan Tranchard. 

On nous demande de faire plus avec moins - Gaëtan Tranchard

Le président du syndicat autonome des sapeurs-pompiers dans le Cher réclame soit de nouvelles embauches, soit une diminution du nombre de missions assurées par les pompiers, pour se "recentrer sur nos missions" explique Gaëtan Tranchard. "_Aujourd'hui on est appelés à subir toutes les carences des autres services publics_; à faire des missions qui dépendent de la police ou des ambulances privées par exemple (...) Il m'est arrivé il y a quelques jours de transporter une personne parce qu'il fallait qu'elle voit son médecin pour renouveler son ordonnance (...) Ça ne sont pas nos missions de base" déplore le représentant des pompiers.

L'une des conséquences de ce manque de moyens, selon Gaëtan Tranchard, c'est que les délais d'intervention sont parfois allongés : "Les renforts viennent de plus loin (...) donc c'est dangereux aussi pour la population".

Une revalorisation de la prime de feu

Parmi les revendications des pompiers qui manifestent aujourd'hui à Paris, il y aussi la demande de revalorisation de la prime de feu; "c'est l'équivalent de notre prime de risque. Chez les policiers, elle a été réévaluée à 28%, on demande au moins le même traitement. Aujourd'hui on est à 19%. C'est pour prendre en compte aussi la dangerosité de notre métier. Il faut assumer le fait qu'on est confrontés tous les jours à des fumées d'incendie toxiques, et prendre des mesures" explique Gaëtan Tranchard.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu