Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les pompiers de l'Hérault se préparent à un été difficile et misent sur la prévention

-
Par , France Bleu Hérault

Hélicoptère et avions de largage, équipes d'intervention en forêt, les pompiers de l'Hérault présentaient mardi matin leur plan contre les feux de forêt. Les imprudences restent l'une des premières causes de feu dans le département.

Les pompiers de l'Hérault ont présenté leurs mesures pour lutter contre les feux de forêt, en premier lieu, la sensibilisation
Les pompiers de l'Hérault ont présenté leurs mesures pour lutter contre les feux de forêt, en premier lieu, la sensibilisation © Radio France - Elena Louazon

La température est haute, le vent très fort, les conditions sont réunies pour que les incendies se propagent dans l'Hérault, et rapidement. Les pompiers s'attendent à une saison difficile dans le département. Ils présentaient mardi matin leur arsenal pour lutter contre les flammes. Avec une arme principale : la prévention. Des comportements humains sont à l'origine de plus de 50% des départs de feu.

"L'intervention des pompiers, ce n'est que le dernier maillon de la chaîne, souligne Eric Florès, le contrôleur général des pompiers dans l'Hérault. Donc nous, notre travail, c'est éduquer la population à avoir une identification plus rapide, à avoir des mesures de protection, de débroussaillage qui vont éviter tous ces départs. Et puis, surtout, en termes de prévention, rappeler qu'on a plus de 50% de nos départs de feu qui sont liés à l'activité humaine"

Entre prévention et sanction

Près d'un incendie d'origine humaine sur trois est provoqué par un mégot de cigarette. "C'est honteux, se désole Eric Florès. Quand on voit un feu partir sur un bord de route, c'est systématiquement un mégot de cigarette". Kléber Mesquida, le président du SDIS 34, parle carrément de "geste criminel".

Chargé d'enquêter sur l'origine des feux au sein de la Direction Départementale des Territoires et de la Mer (DDTM), Marc Creps plaide pour une forme d'ignorance. "Il y a beaucoup de gens qui pensent qu'avec un petit seau d'eau, ils vont pouvoir arrêter tout de suite le feu, explique-t-il. Ils sont très vite dépassés. Il faut arriver à faire réaliser que tout peut provoquer un incendie. Des travaux par exemple avec une disqueuse, des travaux qui paraissent assez simples et qui font des étincelles".

Parfois la sensibilisation ne suffit pas. Cette année, gendarmes et office nationale des forêts (ONF) ont renforcé leur collaboration. Ils patrouillent ensemble pour aller à la rencontre de ceux qui font des barbecues en pleine nature. "L'enjeu, c'est de surveiller ce qui se passe, ET de faire de la sensibilisation, souligne Nicolas Car, le directeur de l'ONF dans l'Hérault. La gendarmerie a des missions de police judiciaire, s'il y a des infractions relevées, ils nous aident dans ce cadre de la verbalisation".

Un livret va être remis aux agriculteurs pour les guider et leur permettre de réaliser leurs travaux sans dangers. Pour les particuliers, un site internet et une application ont été mis en ligne pour leur indiquer, à partir de leur géolocalisation, s'ils peuvent ou non utiliser leurs outils.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess