Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Les pompiers de Melle poursuivivis pour violences comparaîtront devant la justice en octobre

vendredi 3 août 2018 à 15:55 Par Rivière Isabelle, France Bleu Poitou et France Bleu

Les pompiers du centre de secours de Melle, dans les Deux-sèvres, comparaîtront devant la justice le 2 octobre prochain à Niort. Ils sont poursuivis pour des faits de violences volontaires par personne chargée d'une mission de service public. En attendant, les deux agents sont mis à pied.

Illustration
Illustration © Maxppp - Maxppp

Melle, France

Le communiqué de Presse du parquet de Niort est tombé en début d'après-midi. Dans le document, la procureure de la République revient sur la mise en cause de deux pompiers du centre de secours de Melle dans les Deux-Sèvres. Natacha Rateau explique que le 10 janvier dernier, un sapeur-pompier de Melle porte plainte à la gendarmerie pour des faits de harcèlement contre un supérieur. Le parquet de Niort ouvre une enquête préliminaire et confie les investigations à la Brigade de recherches de Niort. De nombreux témoins et victimes sont alors entendues. 

A l'issue de l'enquête, le 20 juin dernier, deux pompiers mis en cause sont placés en garde à vue pour des faits de violences volontaires commis dans l'exercice de leurs fonctions. Déférés le lendemain devant le juge des libertés et de la détention, les deux soldats du feu sont placés sous contrôle judiciaire jusqu'à leur comparution devant le tribunal correctionnel le 2 octobre 2018. Ils devront répondre de violences volontaires (sans interruption temporaire de travail) sur une victime, par personne chargée d'une mission de service public. Des faits qui auraient été commis à Saint Romans les Melles le 19 juillet 2016. 

Une enquête interne qui relève des "comportements inadaptés"

Le service départemental d'Incendie et de secours des Deux-Sèvres pour sa part précise qu'il a ouvert une enquête en interne le 19 février dernier, soit un mois après la première plainte. Dans un communiqué, le SDIS 79 explique que "dès la connaissance des faits allégués, des investigations ont été mises en oeuvre afin de mesurer la nature des faits et identifier les protagonistes"

De cette enquête administrative, il est ressorti que "des comportements inadaptés, contraires aux obligations et à l'éthique professionnelle des sapeurs pompiers ont été relevés"

On notera que le caractère "sexuel" des agressions supposées (voir article précédent) n'a pas été retenu dans les poursuites, mais d'après certaines sources, certains faits pourraient être prescrits.