Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les pompiers du Doubs prévoient l’imprévu avec l’application PredictOps

Les pompiers du Doubs peuvent désormais prédire les futurs incendies et arrêts cardiaques pour anticiper leurs interventions de secours à venir. Un dispositif unique en France.

Les pompiers du Doubs peuvent désormais prédire leurs interventions à venir grâce à l'application PredictOps.
Les pompiers du Doubs peuvent désormais prédire leurs interventions à venir grâce à l'application PredictOps. © Radio France - Marion Pépin

Quand l’intelligence artificielle vient au service des secours... L’application PredictOps permet de prédire le futur et d’anticiper les interventions des pompiers à venir dans une heure, deux heures et même 72 heures ! Les pompiers du Doubs la testent depuis février, à Besançon

Fiable à 96%

Pour améliorer l'efficacité de leurs interventions, les sapeurs-pompiers du Doubs se sont liés dès 2018 avec le laboratoire universitaire FEMTO-ST de Belfort, spécialisé dans la recherche autour de l’intelligence artificielle. Grâce à l’intelligence artificielle, les tempêtes, les arrêts cardiaques ou encore les incendies et les accidents de voiture peuvent être anticipés. Ces anticipations sont fiables à 96%. 

"Savoir ce qui va arriver dans les heures qui suivent nous permet de réduire les délais d’arrivée sur les lieux des pompiers et potentiellement sauver des vies", s’enthousiasme le commandant Guillaume Royer-Fey, du Service départemental d'incendie et de secours (SDIS) du Doubs.  

Plus de 1.200 variables prises en compte

Si cette application est aussi fiable, c’est parce que le laboratoire FEMTO-ST y a intégré une multitude de données. "On peut y trouver des variables météorologiques, comme la température, l’humidité, les précipitations. On peut aussi trouver des variables épidémiologiques. Par exemple, combien de cas de grippes les années précédentes ? Mais aussi des variables temporelles : le jour, le mois, l’année. Tout cela a un impact sur les interventions des pompiers. Par exemple, l’été il y a plus d’accidents de voitures", explique Selene Cerna, doctorante à l'université de Bourgogne-Franche-Comté et qui participe au projet PredictOps. 

Prédire les arrêts cardiaques à Besançon

Toutes ces données sont ensuite croisées avec les opérations des pompiers des années précédentes. Puis, l’intelligence artificielle se charge du reste, et est capable de prédire combien d’arrêts cardiaques il y aura à Besançon, dans l’heure qui suit

L’application PredictOps permet aussi d’anticiper le nombre d’appels aux pompiers. "Ici, à Besançon, on a cinq opérateurs qui décrochent lorsqu’on appelle le 18 ou le 112. Si on sait que dans trois heures, les appels vont augmenter, alors on peut rappeler des sapeurs-pompiers qui viendront décrocher et nous donner un coup de main pour répondre à la demande de secours", témoigne le Commandant Royer-Fey. 

L’application est encore en phase de test dans le Doubs, mais elle devrait être pleinement opérationnelle dès cet été. Elle pourrait même bientôt s’étendre à toutes les casernes de France.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess