Faits divers – Justice

Les pompiers lorrains repartent combattre les incendies dans le Sud de la France

Par Esteban Pinel, France Bleu Lorraine Nord et France Bleu Sud Lorraine jeudi 11 août 2016 à 17:40

Des pompiers venus de toute la France luttent contre les flammes en Provence et dans l'Hérault.
Des pompiers venus de toute la France luttent contre les flammes en Provence et dans l'Hérault. © Maxppp - Florian Launette

90 pompiers du Grand Est, dont 70 Lorrains, luttent contre le feu à Fos-sur-Mer, dans les Bouches-du-Rhône. L'incendie est maîtrisé ce jeudi, mais les pompiers restent mobilisés pour prévenir des reprises de feux. Tous sont impressionnés par la violence des flammes.

Parmi les dizaines de pompiers venus de toute la France pour lutter contre les incendies dans le sud de la France, quelque 70 Lorrains sont mobilisés à Fos-sur-Mer, dans les Bouches-du-Rhône. 800 hectares sont partis en fumés autour de cette ville où plusieurs sites pétrochimiques sont installés. Ce jeudi, le sinistre est toute fois maîtrisé.

Prévenir les reprises de feux

En tout, une colonne de 90 pompiers du Grand Est est à l'œuvre. Ils sont répartis en trois groupes, assistés par des pompiers locaux spécialisés dans les feux de forêt et fins connaisseurs de la végétation provençale. Le Lieutenant-Colonel Frédéric Robert, qui dirige la colonne, n'a jamais vu de tels incendies.

Les pompiers locaux comparent ces feux à ceux d'il y a une dizaine, voire une quinzaine d'années. Moi, en plusieurs campagnes, je n'ai jamais vu d'incendies de commune mesure à ceux de mercredi. La sécheresse, le vent... Tout était réuni pour que le moindre départ de feu soit problématique. C'est ce qui s'est passé."

Les pompiers sont parvenus à reprendre le contrôle, mais la colonne va rester sur place, car il s'agit désormais de "noyer le feu", pour éviter des reprises.

Tous les Lorrains mobilisés sont volontaires et, "partent sur leur temps de congés", précise Xavier Leroy, qui dirige le groupe constitué de pompiers des Vosges et de Meurthe-et-Moselle. Ils sont relevés toutes les semaines.

Partager sur :