Infos

Les pompiers patrouillent à Mérindol, après l'incendie qui a détruit trois hectares de pinède

Par Anne Domece, Jean-Pierre Burlet et Jean-Michel Le Ray, France Bleu Vaucluse mercredi 3 août 2016 à 10:33

Les pompiers en intervention
Les pompiers en intervention © Radio France - Fabien Le Du

S'assurer qu'il n'y a aucune reprise de feu : c'est la mission des pompiers de Vaucluse. Ils patrouillent ce mercredi dans le secteur de Mérindol, au lendemain de l'incendie qui a détruit trois hectares de pinède.

Cent soixante-dix pompiers, quarante véhicules, trois avions bombardiers d'eau et un hélicoptère ont été mobilisés mardi pour lutter contre un incendie, qui a éclaté à la mi-journée dans le secteur de Mérindol et qui a ravagé trois hectares de végétation.

Camping évacué

Le camping Les Argiles a été évacué, par mesure de précaution. Les 50 vacanciers ont été accueillis dans la salle des fêtes de Mérindol. La municipalité leur a donné à boire et à manger. Les touristes ont pu regagner leur tente en fin de journée.

L'évacuation et le retour au camping se sont très bien déroulés, selon la gérante Agnès Gariston

Plusieurs heures de lutte

Les pompiers du Vaucluse ont lutté pendant plusieurs heures contre les flammes. Ils ont reçu des renforts des Bouches du Rhône, avec un groupe venu d'Aix-en-Provence et un autre de Salon-de-Provence. Les hommes du GRIMP (groupe de recherches et d'interventions en milieu périlleux) sont aussi intervenus, pour éteindre des fumerolles sur des falaises abruptes, difficiles d'accès.

Les avions bombardiers d'eau (Trackers et Dash) ont également effectué plusieurs largages, pour protéger des maisons situées en bordure de zone.

Le feu a été maîtrisé grâce à la réactivité des secours, explique Le commandant Jean-Louis IMBERT des pompiers de Vaucluse

Le feu a été maîtrisé en fin de journée, mardi vers 18h, puis complètement éteint.

Le risque incendie reste "très sévère" ce mercredi en Vaucluse en raison de la chaleur et de la sécheresse.

L'accès aux massifs forestiers (Monts de Vaucluse, Luberon, Basse-Durance) est restreint : il est interdit de s'y balader l'après-midi, en dehors des sites touristiques spécialement aménagés.

Partager sur :