Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Les prisonniers basques bientôt rapprochés promet la Chancellerie

jeudi 1 mars 2018 à 19:53 Par Bixente Vrignon, France Bleu Pays Basque

Dans les prochaines semaines, l'administration pénitentiaire devrait accepter le "transfèrement progressif" des prisonniers basques qui en ont fait la demande.

Le rapprochement est une revendication constante des familles
Le rapprochement est une revendication constante des familles © Radio France - Jacques Pons

Pays Basque, France

Zigor Garro et Julen Mendizabal, transférés lundi 26 février à la prison de Mont-de-Marsan, devraient bientôt retrouver d'autres prisonniers basques. La Chancellerie a confirmé l'information à Radio France : cela se fera au cas par cas, et progressivement. Une grande partie des prisonniers ont fait cette demande de terminer leur peine au plus près du Pays basque, pour épargner à leurs proches de longs et coûteux voyages pour leur rendre visite.

C'est l'application de la loi

C'est aussi la loi qui prévoit que les condamnés doivent accomplir leur peine près de leur domicile. L'an dernier certains prisonniers avaient déjà été rapprochés vers la prison landaise, mais ils ne leur restait plus que quelques semaines à purger et ils ont tous été libérés depuis.

Il reste 45 prisonniers hommes incarcérés en France, condamnés pour leur appartenance à ETA, et 12 femmes, selon les chiffres de l'association des familles de prisonniers basques Etxerat

Etxerat, que nous avons contacté, dit ne pas avoir d'information supplémentaire à ce sujet. Les artisans de la paix communiqueront dans quelques jours sur ce geste du Gouvernement. Ils ont déjà rencontré à plusieurs reprises des représentants de la Chancellerie, et avaient obtenu la levée du statut de Détenu Particulièrement Signalé (DPS) pour plusieurs prisonniers.