Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Disparition de Tiphaine Véron : un ancien gendarme devenu détective privé reprend l'enquête

-
Par , France Bleu Poitou, France Bleu

Tiphaine Véron, une Poitevine de 36 ans, a disparu il y a deux ans à Nikko au nord-est du Japon. Sa famille vient d'engager un détective privé pour reprendre l'enquête. Ils confient à Jean-François Abgrall, ancien gendarme devenu détective privé, le soin de faire avancer les recherches.

Tiphaine Véron, Poitevine de 36 ans, disparue au Japon le 29 juillet 2018
Tiphaine Véron, Poitevine de 36 ans, disparue au Japon le 29 juillet 2018 © Radio France - Damien Véron

"L'enquête était insuffisante sur beaucoup de points", explique Damien Véron, le frère de Tiphaine Véron. Cette jeune femme originaire de Poitiers a disparu le 29 juillet 2018. Elle était alors en vacances à Nikko, une ville touristique au nord-est du Japon. Avec leur avocat, Antoine Vey, ils ont décidé d'engager Jean-François Abgrall, un ancien gendarme devenu détective privé, connu notamment pour sa participation à l'enquête sur le tueur en série Francis Heaulme. La famille de Tiphaine Véron l'a choisi pour reprendre l'enquête. Ils espèrent pouvoir apporter des preuves à la justice française et japonaise, notamment pour relancer des investigations policières. 

"On a enfin quelqu'un qui va prendre l'enquête en main." - Damien Véron

Pour la famille de Tiphaine Véron, c'est "un bol d'air" de savoir qu'une personne investiguera vraiment la disparition de leur proche. Selon Damien Véron, la police japonaise n'enquête que très rarement sur les disparitions. "Lorsqu'on a compris que la police française n'enquêterait pas, ça a été pour nous un coup de massue", témoigne Damien Véron. Le travail de Jean-François Abgrall devrait être long, notamment à cause de la situation sanitaire actuelle.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess