Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Les proches de Zineb Redouane manifestent à Marseille pour obtenir justice

samedi 2 mars 2019 à 20:24 Par Timour Ozturk, France Bleu Provence et France Bleu

Cette Marseillaise de 80 ans est décédée suite à une blessure au visage causée par un tir de grenade lacrymogène, le 1er décembre 2018, en marge d'une manifestation des gilets jaunes.

Les proches de Zineb Redouane au premier rang du cortège cours Belsunce à Marseille
Les proches de Zineb Redouane au premier rang du cortège cours Belsunce à Marseille © Radio France - Timour Ozturk

Marseille, France

Les proches de Zineb Redouane réclament toujours justice, près de trois mois après sa mort. Le 1er décembre 2018, peu avant 19h, alors que des manifestations se déroulaient sur la Canebière, elle avait reçu un projectile au visage, une grenade lacrymogène, alors qu'elle tentait de fermer ses volets, au quatrième étage d'un immeuble de la rue des Feuillants, dans le centre-ville de Marseille. La vieille dame de 80 ans n'avait pas survécu à cette blessure.

Samedi, des proches de la victime, dont sa fille Milfet qui avait fait le voyage depuis Alger, ont déposé des fleurs devant l'immeuble où elle vivait, au coin de la Canebière.  "On n'oublie pas et on cherche toujours la vérité jusqu'à ce que justice soit faite", a déclaré Milfet Redouane, 42 ans, très émue, vêtue d'un t-shirt et arborant un pendentif ornés du portrait de la victime.  "Il est trop tôt pour savoir quelles sont les responsabilités, une enquête est en cours et il ne faut pas précipiter les choses" ajoute-elle. Mais elle craint que le cas de sa mère ne soit oublié parmi les nombreuses victimes de violences policière pendant le mouvement des gilets jaunes. 

Une information judiciaire a été ouverte pour recherche les causes de la mort de Zineb et est toujours en cours, selon le procureur de la République de Marseille.