Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les professionnels de santé se mobilisent contre le Ségur

-
Par , France Bleu Maine

Ce jeudi 15 octobre, à 15h, la CGT avait appelé à un rassemblement devant la préfecture du Mans pour dénoncer ce que le syndicat voit comme les insuffisances du Ségur de la Santé. Entre 200 et 300 personnes y ont participé.

A l'appel de la CGT, entre 200 et 300 personnes se sont rassemblées ce jeudi après-midi pour réclamer plus de moyens pour l'hôpital. Mobilisation devant la préfecture du Mans.
A l'appel de la CGT, entre 200 et 300 personnes se sont rassemblées ce jeudi après-midi pour réclamer plus de moyens pour l'hôpital. Mobilisation devant la préfecture du Mans. © Radio France - Claire Checcaglini

Des blouses blanches et des drapeaux de la CGT devant la préfecture du Mans ce jeudi 15 octobre.  Entre 200 et 300 soignants et leurs soutiens s'étaient mobilisés en milieu d'après-midi pour dénoncer les mesures du Ségur de la santé.  Alors que se profile de nouveaux engorgements dans les services de réanimation, ils étaient venus aussi réclamer plus de lits. Parmi leurs revendications : l’égalité de traitement entre soignants de l'hôpital et  des établissements médico-sociaux. Si le gouvernement a choisi de d'attribuer une augmentation de 183 euros net mensuel aux infirmiers et aux aides-soignants de l'hôpital.  Il n'en est pas de même pour ceux qui  ne travaillent pas dans des établissements hospitaliers.  

Pour Marion, aide-soignante dans un centre pour handicapés à Allonnes : c'est une injustice. 

On est les oubliés du Ségur de la santé, (...)on s’occupe de personnes handicapées. Pendant le confinement, on a eu du mal nous aussi comme tous les autres soignants.

Le préfet a prévu de recevoir ce vendredi matin une délégation de la CGT pour qu'elle expose ses revendications.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess