Faits divers – Justice

Les profs de l'Ardèche prennent un cours de sécurité

Par Pierre-Jean Pluvy, France Bleu Drôme-Ardèche jeudi 22 septembre 2016 à 3:00

Les chefs d'établissements scolaires face aux gendarmes et policiers
Les chefs d'établissements scolaires face aux gendarmes et policiers © Radio France - Pierre-Jean Pluvy

Les chefs d'établissements de l'Ardèche étaient réunis ce mardi à Privas pour un briefing sur la sécurité de leurs lycées, collèges et écoles. Une formation qui intervient dans le cadre des mesures décidées cet été par les ministres de l'Intérieur et de l' Education Nationale.

Il faut bien comprendre que l'on a changé d'ère.

C'est le directeur de cabinet du préfet qui donne le ton de cette après-midi de travail. La sécurité, ce n'est pas que placer des barrières devant les établissements scolaires. C'est une nouvelle façon de se comporter. Les ministres de l'Intérieur et de l'Education Nationale ont pris des mesures cet été pour renforcer la sécurisation des lycées, des collèges et des écoles. Parmi ces mesures, il y a donc cette formation des cadres de l'Education Nationale.

Un plan particulier de mise en sécurité

Chaque établissement doit obligatoirement disposer d'un plan particulier de mise en sécurité (PPMS). Il existe déjà mais il doit être systématiquement remis au goût du jour et de l'actualité. Par exemple, il permet de définir un parcours d'évacuation ou de fuite en cas d'acte terroriste.

Signaler des élèves radicalisés

Il y a beaucoup d'autres mesures qui seront déployées dans les mois qui viennent. Les enseignants sont appelés à signaler à leur hiérarchie toute radicalisation d'élèves.  L'information sera ensuite transmise aux services de la Préfecture de l'Ardèche. Trois exercices sont prévus chaque année dont un qui doit simuler l'intrusion d'un terroriste. Enfin, des formations aux gestes de premiers secours sont également prévus auprès des élèves et des enseignants.