Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les Restos du coeur cambriolés à Marange-Silvange : “On voit en ce moment les deux facettes de l’être humain"

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Lorraine Nord

De la nourriture a été volées dans le local des Restos du coeur de Marange-Silvange. Les bénévoles ont découvert les faits mardi après-midi. C’est un coup dur en ce début de campagne d’été et c’est un coup au moral alors que des bénévoles restent mobilisés malgré l'épidémie de coronavirus.

Restos du cœur, Image d'illustration
Restos du cœur, Image d'illustration © Radio France

Le cambriolage a pu être commis durant les sept derniers jours. Des produits surgelés, des gâteaux secs, des bonbons ont disparu aux Restos du coeur de Marange-Silvange, près d’Amnéville. 

"Les bénévoles ont fait la découverte mardi, en début d’après-midi, alors qu’ils s’apprêtaient à organiser la distribution hebdomadaire. Le moral était atteint mais nous rouvrirons mardi prochain", assure le président des Restos du coeur en Moselle ouest, Alain Maurice. Soulignons que ce cambriolage s’est produit juste deux semaines après la grande collecte. "On voit en ce moment les deux facettes de l'être humain. On voit une solidarité, une générosité des gens qui se bougent pour aider toutes les personnes en difficulté et puis on voit des imbéciles qui profitent de la période en prenant les Restos du coeur pour un supermarché".

Un quart des bénévoles de Moselle ouest opérationnels malgré le coronavirus

Au déclenchement de l'épidémie de covid-19, des volontaires ont proposé leurs services à l'association, "mais il faut des permanents pour encadrer les opérations", souligne Alain Maurice. "Et sur les 745 bénévoles permanents en Moselle ouest, environ 25% sont opérationnels, car les plus de 70 ans sont assez représentés (35%), et si on prend en compte les bénévoles dont la santé est fragiles et ceux qui par précaution ne veulent pas continuer leur activité au contact du public, on tombe à cet effectif de 25%".

La moitié des centres fermés

A ce jour, 10 des 20 centres des restos du coeur de Moselle ouest sont actifs (deux sont fermés sur décision des mairies). "A Metz, nos locaux sont fermés, le bus s'est arrêté plus tôt, le 13 mars, à la fin de la campagne d'hiver. Mais notre projet est de faire venir les bénéficiaires à notre grand _centre d'Augny_. Il y a l'espace pour organiser des distribution en toute sécurité et nous pourrons y inviter les nouveaux volontaires.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu