Faits divers – Justice

Les restos du cœur du Plateau de Haye à Nancy cherchent bénévoles désespérément !

Par Mohand Chibani, France Bleu Sud Lorraine mercredi 19 octobre 2016 à 18:17

Des bénévoles des restos du coeur
Des bénévoles des restos du coeur © Maxppp - maxppp

Alors que la campagne d’hiver s’apprête à être lancée, le centre de distribution des restos du cœur du plateau de Haye à Nancy manque de bénévoles pour organiser la distribution. Sa directrice lance un appel aux bonnes volontés.

Le lancement de la campagne d’hiver est prévue pour le 21 novembre mais aujourd’hui le centre du plateau de Haye ne dispose pas d’effectifs suffisants pour organiser la distribution de repas, en un an, sept bénévoles ont quitté l’association.

Or, pour ce seul point de distribution, l’un des plus importants du département de Meurthe et Moselle, 520 familles viennent trois fois par semaine chercher des colis alimentaires.

Marlène Chapère est la directrice du centre du Plateau de Haye lance un appel urgent : « certains bénévoles sont partis parce qu’ils ont retrouvé un travail, d’autres ont été muté, donc je me retrouve à la veille de l’ouverture de la campagne d’hiver avec sept bénévoles en moins […]c’est pour ça que je frappe à toutes les portes. On est ouvert deux jours et demi par semaine en hiver, les lundis, mardis et jeudis après-midi et les bénévoles qui restent ne peuvent pas s’engager sur les trois demi-journées donc j’essaie d’organiser au mieux pour ne pas fatiguer les équipes. Je ne sais pas pourquoi mais cette année, c’est très difficile de trouver des bénévoles »

Diversifier les formes de bénévolats et doubler les équipes

Aujourd’hui en Meurthe et Moselle, 760 bénévoles donnent un coup de mains dans les trente sept centres de distribution du département.« la majorité est composée de retraités » explique Raymond Catala, l’un des bénévoles du Plateau de Haye « mais il y a aussi des jeunes qui s’investissent mais malheureusement, ils ne restent pas longtemps. Au départ, ils ne se rendent pas compte de ce qu’est le bénévolat au sein de notre association et c’est au fil du temps qu’ils s’aperçoivent que c’est très lourd parce qu’en face de nous, il y a une misère importante et il faut savoir la surmonter, certains n’y parviennent pas » regrette-t-il.

Pourtant, sans les bénévoles, les restos du cœur ne fonctionneraient pas, grâce à eux, l’association a aidé plus de 11 500 personnes l’an dernier en Meurthe et Moselle.

Partager sur :