Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Les rixes entre bandes rivales ne doivent plus exister sur Tours" explique le procureur de Tours

-
Par , France Bleu Touraine

"L'enquête sera longue et difficile" dit Grégoire Dulin, le procureur de la République de Tours. Une enquête "prioritaire" a été ouverte après une rixes entre bandes rivales vendredi dernier. Une trentaine de jeunes de Tours et Saint-Pierre-des-Corps se sont affrontés.

Illustration
Illustration © Radio France - Noémie Philippot

Le procureur de la République de Tours en fait une enquête prioritaire. Grégoire Dulin veut faire toute la lumière sur la rixe du vendredi 28 février entre une trentaine de jeunes, une bataille rangée, avec battes de baseball et barres de fer, entre bandes du quartier du Sanitas à Tours et de Saint-Pierre-des-Corps. Les faits se sont produits rue de l'Aubrière à Saint-Pierre-des-Corps. L'arrivée de la police a mis fin aux échauffourées. Grégoire Dulin précise qu'une personne a été blessée, victime d'une fracture de la jambe, après avoir été renversée par une voiture vendredi soir. Dans le cadre de l'enquête, deux individus ont été placés en garde à vue ce week-end par la police, entendus comme "possible" participants à la rixe. Ils ont été relâchés. 

Deux individus placés en garde à vue ce week-end dans le cadre de l'enquête

L'enquête se poursuit. "On ne peut pas le cacher, le travail d'enquête sera long et difficile" dit Grégoire Dulin. Le procureur précise que la police est fortement mobilisée sur cette affaire, pour avoir à terme une "réponse pénale adaptée". "On ne peut pas admettre de tels agissements" dit-il, "sur des motifs purement futiles qui mobilisent les effectifs de police". "Ça ne doit plus exister à Tours" explique Grégoire Dulin. Ce genre de rixes a déjà eu lieu sur l'agglomération tourangelle. Les derniers faits marquants remontent à début janvier 2020 avec deux affrontements entre bandes rivales. Le procureur en a fait l'un de ses axes prioritaires lors de l'audience solennel de rentrée du tribunal judiciaire de Tours. Une équipe spécialisée dans les bandes a d'ailleurs été créée au sein de la police nationale de Tours. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu