Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Des Roms pris en chasse en Seine-Saint-Denis pour une rumeur : une vingtaine d'interpellations

mardi 26 mars 2019 à 11:09 - Mis à jour le mercredi 27 mars 2019 à 8:32 Par Laëtitia Heuveline, France Bleu Paris et France Bleu

Une nouvelle nuit d'expédition punitive a eu lieu dans le nord est de la région parisienne. Une vingtaine de personnes ont été interpellées pour avoir pris à partie des Roms. En cause, une rumeur infondée qui circule sur les réseaux sociaux. Cette infox assure que les Roms enlèvent des enfants.

Un dispositif de sécurisation a été mise en place sur le département par les effectifs locaux de la Bac en Seine St Denis et à Paris.
Un dispositif de sécurisation a été mise en place sur le département par les effectifs locaux de la Bac en Seine St Denis et à Paris. © Maxppp - Francois Lafite

Seine-Saint-Denis, France

Au total dans la nuit de lundi à mardi, vingt personnes ont été interpellées pour participation à un groupement en vue de commettre des dégradations ou des violences.

À Clichy-sous-Bois, plusieurs personnes se sont introduites dans un pavillon squatté par des Roms armés de bâtons et de différents projectiles. Ils ont poursuivis les Roms alors qu'ils tentaient de s'enfuir.

Les Roms ont fini par être escortés par la police jusqu'à la Porte de la Chapelle avant de regagner le squat. 

À Bobigny, cette fois c'est une cinquantaine d’individus porteurs de couteaux et de battes de baseball qui ont menacé des Roms installés en bordure de la Nationale 3. Deux de leurs camionnettes ont été incendiées.

Dans un autre quartier de Bobigny, une rixe a éclaté entre des Roms et une quinzaine d’individus. À Aubervilliers, Bondy et Noisy-le-Sec, même chose : la préfecture de police a reçu de très nombreux appels pour signaler la présence d’individus avec des bâtons à proximité de campements de Roms. 

Un dispositif de sécurisation a donc été mis en place sur le département par les effectifs de la BAC, la brigade anti-criminalité, en Seine-Saint-Denis et à Paris.