Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Les Sables-d'Olonne : la police et la famille d'un forcené le persuadent de ne pas se suicider

-
Par , France Bleu Loire Océan

Un homme d'une vingtaine d'années, instable psychologiquement, a menacé des soignants du SAMU et averti de son intention de se suicider, jeudi soir, à Olonne-sur-Mer. Il avait sur lui des fusées de détresse. Les forces de l'ordre et la famille ont mis trois heures à le raisonner.

L'homme a mis trois heures à sortir de chez lui (illustration).
L'homme a mis trois heures à sortir de chez lui (illustration). © Maxppp - Alexandre Marchi

Vendée, France

Un homme d'environ 25 ans, atteint de troubles psychologiques, a menacé les soignants du SAMU qui intervenaient chez lui, jeudi 19 septembre au soir aux Sables-d'Olonne. L'équipe appelle la police, et l'homme se retranche chez lui en affirmant vouloir se suicider. Il détient avec lui des fusées de détresse, ainsi qu'un pistolet à gaz

Pompiers, policiers et la famille le dissuadent de se suicider

Toxicomane et alcoolique, le forcené est déjà connu des services de police. Les forces de l'ordre ont établi un périmètre de sécurité. Arrivé sur place, le commissaire des Sables-d'Olonne a mis trois heures à le convaincre de sortir de chez lui. Pompiers, médecin, policiers, ainsi que la famille du forcené ont aussi négocié avec lui. Ils ont finalement réussi le dissuader de se suicider.

Un peu avant minuit, l'homme s'est résolu à ouvrir la porte de chez lui. Il a été menotté et conduit à l'hôpital pour une prise en charge, mais ne fera pas l'objet de poursuites pénales vu son état de santé mentale.  

Choix de la station

France Bleu