Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les Sables-d'Olonne : un ophtalmo jugé pour avoir regardé sous les jupes de ses patientes

-
Par , France Bleu Loire Océan
Les Sables-d'Olonne, France

Un ophtalmologue des Sables-d'Olonne est jugé ce jeudi devant le tribunal correctionnel pour tentative d'atteinte à l'intimité de la vie privée. L'homme de 47 ans est soupçonné d'avoir filmé et photographié sous les jupes de ses patientes. Trois d'entre elles ont porté plainte.

L'affaire impliquant un médecin très connu a fait grand bruit aux Sables-d'Olonne.
L'affaire impliquant un médecin très connu a fait grand bruit aux Sables-d'Olonne. © Maxppp - Maxppp

L'affaire fait beaucoup de bruit aux Sables-d'Olonne. Les rumeurs les plus folles circulaient et circulent toujours. Il faut dire que c'est un médecin très connu dans la ville vendéenne qui est convoqué par le tribunal correctionnel ce jeudi à 14h.

Une de ses patientes était... avocate !

L'ophtalmologue de 47 ans est poursuivi pour tentative d'atteinte à l'intimité de la vie privée. Les faits se sont déroulés entre 2013 et 2016 aux Sables-d'Olonne. Trois de ses patientes ont porté plainte et se sont constituées parties civiles.

L'une d'entre elles est une avocate. C'est la première à être allée au commissariat pour dénoncer les faits. Elle affirme l'avoir vu utiliser son téléphone portable pour filmer ou photographier sous sa jupe.

Un médecin qui a pignon sur rue

Le médecin nie ces accusations. Lors des perquisitions, les enquêtes n'ont rien trouvé de compromettant. Placé sous contrôle judiciaire, il exerce toujours dans son cabinet du centre-ville des Sables-d'Olonne et à la clinique. Il le dit lui-même, il est "connu". C'est d'ailleurs pour cela qu'il a tenté plusieurs fois de délocaliser le procès.

L'homme a d'abord saisi la cour d'appel, puis la cour de cassation. Mais toutes les deux ont refusé sa demande. Il doit donc se présenter devant le juge des Sables-d'Olonne. Il pourra quand même compter sur l'appui de quelques-uns de ses patients qui viennent le soutenir jusque dans la salle d'audience.

Le médecin risque jusqu'à un an de prison.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess