Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Les sapeurs-pompiers de Moselle subissent "de plus en plus d'agressions verbales", selon leur directeur

vendredi 14 septembre 2018 à 18:29 Par Magali Fichter, France Bleu Lorraine Nord

Après la mort, il y a quelques jours, d'un sapeur-pompier de Paris, tué par un déséquilibré à qui il venait porter secours, le malaise est grandissant chez les soldats du feu. En Moselle, le lieutenant-colonel Vallier, directeur du SDIS, pointe la hausse des incivilités envers les pompiers.

En Moselle aussi, les pompiers doivent faire face aux incivilités
En Moselle aussi, les pompiers doivent faire face aux incivilités © Radio France - Oanna Favennec

Début septembre, un sapeur-pompier mourrait en région parisienne, tué par un homme atteint de schizophrénie, à qui il venait porter secours. Le malaise est grandissant chez les pompiers. Le patron des sapeurs-pompiers de Paris a par exemple rédigé un courrier à ses troupes pour dire qu'ils "n'ont pas à être le punching ball d'une violence irrationnelle". En Moselle, le malaise est "effectivement omniprésent dans les casernes", explique le lieutenant-colonel Vallier, patron des pompiers du département, "du fait notamment que les actes d'incivilité ou d'agressivité à l'endroit des sapeurs-pompiers se caractérise par une fréquence qui progresse d'année en année".

nous sommes un service qui accompagne la société et donc, nous sommes confrontés aux maux de la société."

Heureusement, on dénombre assez peu d'agressions physiques en Moselle, même si cela arrive. Mais toujours selon le lieutenant-colonel Vallier, il y a de plus en plus "d'agressions verbales. Cette agressivité se traduit directement par l'évolution de notre société, explique-t-il, nous sommes un service qui accompagne la société et donc, nous sommes confrontés aux maux de la société."

Pas de zones particulièrement sensibles en Moselle

Certaines voix parmi les pompiers, en région parisienne notamment, s'élèvent pour demander que les forces de l'ordre accompagnent les pompiers en intervention dans les zones les plus sensibles. "Il n'y a pas de zones particulièrement sensibles dans le département, tempère le directeur du SDIS. Mais là où il y a plus de concentration de population, il y a forcément un peu plus d'agressivité, donc notamment dans les agglomérations, parce que c'est là que nous avons des interventions de type social."

Le lieutenant-colonel Vallier, invité de la rédaction de France Bleu Lorraine Nord