Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Les sauts à l'élastique ont repris au Viaduc de la Souleuvre

-
Par , France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

Depuis vendredi, il est de nouveau possible de s'élancer dans le vide, au Viaduc de la Souleuvre. L'activité "saut à l'élastique" avait été interrompue, après un accident qui avait fait un blessé léger, dimanche 25 août. Une commission de sécurité s'est réunie sur le site ce mardi.

"On regarde droit devant. 5, 4, 3, 2, 1 : go !" Les équipes du Viaduc de la Souleuvre sont là pour encourager, mais aussi rassurer.
"On regarde droit devant. 5, 4, 3, 2, 1 : go !" Les équipes du Viaduc de la Souleuvre sont là pour encourager, mais aussi rassurer. © Radio France - Léa Dubost

La Ferrière-Harang, France

Une commission de sécurité, composée de la Gendarmerie, du Ministère de la jeunesse et des sports et de la DDPP, s'est réunie sur le site du Viaduc de la Souleuvre, ce mardi. " Ils ont nous donné un avis favorable, qu'on a attendu pour nous conforter sur ce qu'on avait déjà décidé. On n'aurait pas ré ouvert si on n'était pas sûrs d'avoir pris les mesures nécessaires pour que cela ne se reproduise pas" explique Christian Ferrier, le directeur du site.

L'activité "saut à l'élastique" a donc repris, ce vendredi. Le directeur du site était le premier à sauter afin de rassurer les clients sur la sécurité. Des clients toujours aussi nombreux, et confiants. Ils étaient une cinquantaine de sauteurs ce dimanche, une semaine jour pour jour après l'incident.

"C'était le premier accident depuis qu'ils existent. On voit que c'est bien sécurisé, je ne vois pas le danger qu'il pourrait y avoir" confie Louis, qui est venu sauter pour la première fois, ce dimanche.

Louis n'a pas hésité une seule seconde avant de s'élancer dans le vide, pour son premier saut à l'élastique. - Radio France
Louis n'a pas hésité une seule seconde avant de s'élancer dans le vide, pour son premier saut à l'élastique. © Radio France - Léa Dubost

Davantage de mesures de sécurité

Après l'incident, rarissime, l'activité avait été interrompue afin de déterminer les causes. De nouvelles mesures de sécurité ont été mises en place depuis, et les analyses continuent.

"C'est toute la partie "avant mise en service" qui a été remise en cause. En l’occurrence, le suivi et la traçabilité du latex, la matière première qui sert à confectionner nos élastiques. Et au niveau du stockage, on contrôlera régulièrement la température de la pièce" explique Killian Boutrois, responsable technique du site.

Depuis 19 ans, c'est la première fois que ce genre d'accident a lieu au Viaduc de la Souleuvre, qui a déjà organisé 270 000 sauts à l'élastique.

Choix de la station

France Bleu