Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les services pénitentiaires attaqués à Amiens

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Picardie, France Bleu

Les locaux du SPIP, le service pénitentiaire d'insertion et de probation de la Somme situés avenue de la Défense Passive, juste en face de la maison d'arrêt d'Amiens ont été attaqués ce mercredi matin vers 3h30. Une plainte a été déposée.

Sept véhicules du SPIP de la Smme ont été incendiés
Sept véhicules du SPIP de la Smme ont été incendiés - Frédéric Lefèvre

C'est la première fois que les bureaux du SPIP, le service pénitentiaire d'insertion et de probation de la Somme sont visés par une telle attaque. Dans la nuit de mardi à mercredi, vers 3h30 du matin, un ou plusieurs individus ont brûlé plusieurs véhicules

Deux fourgons et sept voitures ont été détruits par les flammes
Deux fourgons et sept voitures ont été détruits par les flammes - Frédéric Lefèvre

Deux fourgons et cinq voitures détruits

Les véhicules étaient stationnés sur un parking privé, à l'arrière des bureaux. Deux fourgons permettant d'emmener les détenus au palais de justice ont brûlés. Cinq voitures qui permettaient aux agents de se rendre chez les détenus placés en milieu ouvert, pour les libérations conditionnelles par exemple, ont aussi été détruites. Cette mission de suivi pourrait être désormais compromise et c'est "d'autant plus regrettable" que le SPIP travaille en ce moment "sur les sorties de prison anticipées" pour réduire, en pleine épidémie de coronavirus, la population carcérale regrette le secrétaire Force Ouvrière de la maison d'arrêt d'Amiens.

Les votures permettaient aux agents de suivre les détenus placés en milieu ouvert. Mission désormais compromise.
Les votures permettaient aux agents de suivre les détenus placés en milieu ouvert. Mission désormais compromise. - Frédéric Lefèvre

Des inscriptions taguées et signées du symbole anarchiste

"Crève la justice, crève la taule, crève l'Etat et crève" ont été tagués à la peinture noire sur les murs du parking. Des inscriptions signées d'un A, symbole de la mouvance anarchiste. Mais le procureur d'Amiens se montre prudent. Rien pour l'instant ne vient confirmer cette piste. Alexandre de Bosschère pour qui cette attaque est avant tout symbolique : "Ce n'est pas le SPIP en lui même qui est visé mais la justice, l'Etat"

Une enquête a été ouverte et les images des caméras de vidéosurveillance exploitées. Mais pour le syndicat Force Ouvrière, le ou les individus seraient passés par l'arrière des bâtiments. Une simple barrière protège l'entrée du parking alors que devant, face à la prison, la lourde porte blanche est placée sous vidéosurveillance.

La direction du SPIP de la Somme a déposé plainte ce mercredi après-midi.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu