Santé – Sciences

Les soins sont désormais gratuits pour les victimes du terrorisme

Par Daniel Morin et Aurélie Lagain, France Bleu Vaucluse vendredi 8 janvier 2016 à 10:55

Musée du Bardo après l'attentat
Musée du Bardo après l'attentat © Maxppp

Deux habitants de Beaumes-de-Venise (Vaucluse) accueillent avec soulagement la nouvelle de la gratuité des soins pour les victimes d'actes terroristes. Victimes au Bardo, ils espèrent qu'ils pourront en bénéficier.

C'était une promesse de la ministre de la santé après les attentats du 13 novembre à Paris : la gratuité des soins pour les victimes de terrorisme. Le décret vient de paraître au Journal Officiel. 

La mesure concerne "les personnes présentes sur les lieux de l'attaque et qui ont subi un dommage physique ou psychique directement lié à l'acte de terrorisme."

C'est la caisse nationale de l'Assurance maladie qui centralisera les demandes et coordonnera les démarches.

"C'est très positif".

La parution de ce décret est accueillie avec soulagement par un couple de Balméens, victimes de l'attentat du Musée du Bardo à Tunis le 18 mars 2015. Vingt-et-un touristes et un policier avaient trouvé la mort.

Depuis, Serge Mayet et sa femme sont soignés et suivis pour des troubles liés à cette attaque qui les a beaucoup marqués 

"C'est très positif. Les victimes sont sans arrêt obliger de payer tous les frais médicaux, médecins, psychiatres... C'est très important ! Pour tous ceux qui travaillent, qui sont salariés et perdent des journées de travail (...) le délai de carence sera supprimé." 

Mais sera-t-il concerné ? "J'espère bien que ce décret va être pour toutes les victimes des attentats qui se sont passés en France et à l'étranger, et pour tous les victimes françaises."

Serge Mayet, avec Daniel Morin

Partager sur :