Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les supporters de l'OM interdits d'entrer au stade à Saint-Etienne

La belle opération de l'OM, vainqueur à Saint-Etienne (0-2), ce mercredi, est terni par l'absence de ses 400 fans. Après des échauffourées avec des Stéphanois, ils n'ont pas eu l'autorisation de pénétrer dans le stade et ont dû rentrer sur Marseille. Le club exprime son mécontentement.

La tribune réservée aux supporters marseillais est restée vide
La tribune réservée aux supporters marseillais est restée vide © Radio France - Bruno Blanzat

La gorge et le nez qui piquent. Les yeux qui pleurent. Les gaz lacrymogènes ont touché la grande majorité des supporters et des joueurs présents dans le Chaudron ce mercredi soir. Les forces de l'ordre les ont utilisés pour ramener le calme entre supporters, à l'extérieur du stade. Des circonstances qui ont amené la LFP à retarder de 15 minutes le coup d'envoi. On est à une bonne heure du match que les premières échauffourées éclatent. Les Marseillais seraient tombés dans un traquenard à lire le communiqué officiel rédigé par l'OM dans la soirée.

"Des gaz lacrymogènes, un canon à eau mais aussi visiblement des flash ball"

"Leurs cars ont été la cible d’individus cagoulés qui les ont violemment attaqués à quelques centaines de mètres du stade" écrit le club dans un communiqué. "Les cars ont subi des dégradations importantes selon l’OM qui explique qu’une fois sur le parking stade, ses supporters ont été confinés et ont subis des jets d’objets multiples de la part des supporters stéphanois. Le club marseillais parle aussi de réactions particulièrement violentes des forces de l’ordre qui ont utilisé des gaz lacrymogènes, un canon à eau, mais aussi, visiblement, des flash-ball."

L'OM défend ses supporters

Rongier: la victoire est pour eux

Des fans qui n’ont pas pu assister au match et qui ont dû regagner Marseille durant la première période. Au courant, les joueurs de l’OM leur dédient ce précieux et logique succès dans la Loire. "On est tous attristé par la situation. Quand on a senti les lacrymos à l'échauffement, on ne savait pas ce qu'il se passait assure Valentin Rongier. C'est seulement quand on ne les as pas vus dans le parcage l'on a compris. On est tous très déçus car on a besoin d'eux. La victoire est pour eux."

Mandanda: ""Je ne connais pas les circonstances exactes mais ils méritent plus de respect et de participer au match"

Mandanda : "Ils méritent plus de respect".

Steve Mandanda embraie: "Je ne connais pas les circonstances exactes, maisils méritent plus de respect et de participer au match dixit le capitaine olympien. Ils viennent en nombre pour supporter leur équipe. Ce n'est pas normal que cela se passe de cette façon. Cela doit être réglé beaucoup mieux que ça. Je ne suis pas énervé, mais je regrette que cela se passe ainsi. Le foot, c'est une fête.

On a des supporters extraordinaires qui méritent de participer à un tel événement surtout quand il y a une victoire comme ce soir (mercredi). Et cette victoire on leur dédie car ils la méritent."

Dans son communiqué, l’OM explique "que, dans l’attente de sa connaitre les circonstances précises de ces incidents, ses supporters sont doublement victimes : d’une part de l’aveugle brutalité de certains prétendus supporters adverses et d’autre part du droit de vivre leur passion pour l’OM, ce que le club ne peut cautionner."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu