Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les surveillants de la prison de Condé-sur-Sarthe votent la levée du blocus

Quinze jours après l'agression de deux de leurs collègues, les surveillants de la prison de Condé-sur-Sarthe (Orne) ont voté ce mercredi 20 mars le principe de la levée du blocage de l'établissement. Mais sous conditions...

Vers la levée du blocage de la prison de Condé-sur-Sarthe
Vers la levée du blocage de la prison de Condé-sur-Sarthe © Maxppp - - Marc Ollivier -

A Condé-sur-Sarthe près d'Alençon dans l'Orne, on s'achemine peut-être vers la reprise du travail des surveillants du centre pénitentiaire. Le blocage de la prison dure maintenant depuis plus de deux semaines, depuis le lendemain de l'attaque terroriste du 5 mars dernier dont ont été victimes deux surveillants. Des négociations ont eu lieu mardi 19 mars à Condé avec Stéphane Bredin, le directeur de l'administration pénitentiaire. Il a discuté durant plus de six heures avec les représentants syndicaux. Un accord a été trouvé sur les conditions de travail et en particulier les palpations. Stéphane Bredin a été clair devant les grévistes : 

"La ministre de la justice a dit oui à la principale revendication . Désormais au centre pénitentiaire de Condé sur Sarthe , et lui seul , la fouille par palpation des visiteurs  sera autorisée " 

Le directeur de la pénitentiaire a assuré que cette mesure prend effet immédiatement, et qu'instruction a été donnée au directeur de la prison en ce sens et sans délai.  Ce mercredi matin, réunis en assemblée générale,  les surveillants ont donc décidé de lever le blocage mais à une condition : se mettre d'accord  sur les modalités de mise en oeuvre de cette levée .  Emmanuel Guimarès de Force Ouvrière, joint par France Bleu Normandie  indique : 

"les surveillants exigent une fouille générale du centre pénitentiaire  cellules , parloir , salle de sports  , ateliers. Tout doit être passé au peigne fin,il faut pour cela des renforts et du temps environ deux jours"

La levée du blocage, et donc la reprise du travail,  ne pourraient pas avoir lieu, toujours selon FO , avant le début de la semaine prochaine. Des discussions ont lieu en ce moment entre les syndicats et le directeur de l'établissement. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu