Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Les surveillants se mobilisent à nouveau à la prison de Poitiers-Vivonne

jeudi 18 janvier 2018 à 9:23 Par Clémence Dubois-Texereau, France Bleu Poitou

Les surveillants pénitentiaires se mobilisent à nouveau ce jeudi 18 janvier après une journée de pause. Ils réclament plus de sécurité dans leur travail après l'agression de plusieurs de leurs collègues. L'entrée de Poitiers-Vivonne est bloquée depuis 6h ce matin.

La prise de service s'est faite avec 30 minutes de retard pour les surveillants qui travaillent.
La prise de service s'est faite avec 30 minutes de retard pour les surveillants qui travaillent. © Radio France - Jérôme Rivallin

Vivonne, France

Une entrée bloquée depuis 6h du matin et des dizaines et des dizaines de gardiens en colère. Le mouvement a repris à la prison de Poitiers-Vivonne ce jeudi 18 janvier. Mardi dernier, les surveillants avaient été délogés par les gendarmes pour que les parloirs puissent avoir lieu.

Et ce matin, la décision est prise : il n'y aura pas de parloirs, pas d'activités non plus et pas d'extractions de détenus pour être jugés. Les surveillants qui travaillent ont également pris leur service avec 30 minutes de retard. Quant aux livraisons, elles devront se faire à pied puisque les membres du personnel pénitentiaire ont bloqué la route avec des palettes qu'ils ont enflammé. 

Les surveillants ont bloqué la route pour les livraisons.  - Radio France
Les surveillants ont bloqué la route pour les livraisons. © Radio France - Jérôme Rivallin

Les surveillants pénitentiaires sont en colère et réclament plus de sécurité dans leur travail après l'agression de plusieurs collègues dans le Pas-de-Calais la semaine dernière et dans les Landes, en début de semaine.  

Plusieurs élus de la Vienne dont le maire de Poitiers Alain Claeys, celui de Vivonne Maurice Ramblière ou encore le député Jean-Michel Clément sont attendus sur place dans la journée pour s'entretenir avec le personnel.