Faits divers – Justice

Les syndicats de police en appellent à François Hollande

Par Thierry Campredon, France Bleu Belfort-Montbéliard jeudi 20 octobre 2016 à 8:15

La colère des policiers ne faiblit pas
La colère des policiers ne faiblit pas © Maxppp - maxppp

Après une troisième nuit de manifestations pour exprimer leur colère suite à l’attaque au cocktail molotov d'un véhicule de police dans l'Essonne, le gouvernement tente de reprendre la main. Mais le compte n’y est pas, selon Frédéric Paillard, le secrétaire régional du syndicat de police Alliance

Si la rencontre de mercredi soir au ministère de l’Intérieur entre les syndicats de police et Bernard Cazeneuve a été qualifiée de constructive, puisque des consultations vont débuter dès lundi dans tous les départements pour le faire le point sur les moyens, en revanche, la rencontre au ministère de la justice avec le garde des sceaux Jean-Jacques Urvoas a été un échec pour Frédéric Paillard, secrétaire régional du syndicat de Police Alliance en Bourgogne Franche-Comté : " Il n'a donné aucune réponse sur la réforme de la légitime défense que nous demandons, ni sur la sévérité de la justice à l’égard des gens qui commettent des forfaits sur des policiers. Dans ces conditions, nous demandons directement au chef de l’Etat d’intervenir et de nous donner des garanties".

Pas de récupération politique

Depuis quelques jours, ce malaise au sein de la police prend une tournure politique et une polémique en chasse une autre. Jean-Christophe Cambadélis, le premier secrétaire du PS dénonce par exemple "la patte du Front national dans les manifestations de policiers". "Personnellement je ne rentrerai pas dans ce genre de débat" , affirme Frédéric Paillard, "mais je trouve que c’est réducteur est particulièrement insultant de considérer que les policiers, qui sont en train de défendre leur outil de travail et le service public, soient taxés d’appartenance à des mouvements politiques quelconques"

La grogne des policiers devrait donc continuer, à l’appel du syndicat Unité-Police, une marche de la colère policière et citoyenne est d’ores et déjà prévue le 26 octobre.

Frédéric Paillard, secrétaire régional du syndicat de Police Alliance

Partager sur :