Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les touristes moins nombreux dans les caves de champagne depuis le déconfinement

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

Depuis le déconfinement et la réouverture des caves de champagne, les maisons marnaises enregistrent une baisse du nombre de visiteurs. Une situation largement liée à la crise sanitaire actuelle et aux touristes étrangers beaucoup moins nombreux cet été.

Les caves de champagne accueillent moins de touristes depuis le déconfinement (Photo d'illustration - Maison Joseph Perrier)
Les caves de champagne accueillent moins de touristes depuis le déconfinement (Photo d'illustration - Maison Joseph Perrier) © Maxppp - Alexandre Marchi

Les caves de champagne paraissent bien vides depuis quelques semaines. Fermées aux visites pendant le confinement, elles ont rouvert entre le mois de mai et le mois de juillet. Et les visiteurs ne sont pas forcément au rendez-vous. 

Premier exemple dans les caves de Mumm, la célèbre maison de champagne à Reims, rue du Champ-de-Mars. L'entreprise enregistre une baisse du nombre de visiteurs d'environ 25%. Résultat, les visites se font souvent en petit comité depuis le 1er juillet, date officielle de réouverture : "Ils apprécient d'être reçus dans des petits groupes, analyse Véronique Diaz, responsable des visites. Ils posent plus de questions et c'est plus qualitatif. D'habitude, nous avons beaucoup plus de monde."

Moins de touristes étrangers

Aujourd'hui, ce sont surtout les Américains, les Japonais et les Australiens qui manquent à l'appel : "On a une clientèle internationale moins importante, rapporte Nathalie Vranken, l'administratrice de la maison Vranken-Pommery à Reims qui constate une baisse de 30% des visiteurs dans ses caves. Les Italiens nous manquent beaucoup. Nous ne récupérerons pas la saison la plus importante en termes de  visiteurs dans notre région. Mais il ne faut pas regarder derrière et aller de l'avant."

Le nombre de visiteurs divisé par deux

Dans les plus petites maisons de champagne, le phénomène est similaire. Il est même accentué chez Guillaume Vesselle, gérant du champagne Alain Vesselle à Bouzy : "C'est une baisse de 50%, explique Barbara, salariée de la maison. Les gens ont encore peur de voyager loin. On a plutôt accueilli des personnes pour des dégustations et des visites plus brèves que d'habitude." 

Aujourd'hui les maisons espèrent retrouver les touristes dans leurs caves, comme avant. La crise sanitaire a largement impacté le secteur, avec des chiffres catastrophiques : les expéditions de bouteilles pour le premier semestre 2020 sont en forte baisse par rapport à 2019. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess