Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les touristes japonais désertent le Mont-Saint-Michel

-
Par , France Bleu Cotentin, France Bleu
Cherbourg-Octeville, France

Morne plaine au Mont-Saint-Michel.Depuis les attentats à Paris et depuis que la préfecture a renforcé la sécurité sur ce site, les touristes se font rares. Et la clientèle japonaise d'habitude très présente à cette période de l'année est absente.

Le Mont-Saint-Michel
Le Mont-Saint-Michel © Radio France - Eric Turpin

La clientèle japonaise d'habitude à cette période de l'année remplit les hôtels, restaurants et magasins. C'est donc un coup dur pour tout un secteur économique. 300.000 Japonais visitent le Mont-Saint-Michel chaque année (sur trois millions de touristes au total). Sachant qu'un client japonais dépense en moyenne 80 euros au Mont-Saint-Michel.

Des commerces en très grandes difficultés

Les tour-opérateurs n'ont pas de client donc par effet boule de neige les commerces, les restaurateurs et les hôtels du Mont n'en n'ont pas non plus. Plusieurs établissements du Mont Saint-Michel seront même en chômage partiel pour quatre mois à partir de dimanche prochain. Rare sont ceux d'ailleurs qui veulent s'exprimer. Mais on comprend que la situation est inhabituelle et extrêmement tendue. Les médias mais aussi le gouvernement japonais mettent en garde leurs ressortissants et déconseillent la France. Pourtant d'après le maire du Mont Saint-Michel Yann Galton la sécurité est assurée.

Relancer le tourisme japonais et l'économie qui va avec c'est aujourd'hui le souhait de tous les professionnels du Mont Saint-Michel qui attendent Noël comme un éventuel cadeau.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess