Faits divers – Justice

Les travailleurs sociaux du service pénitentiaire d'insertion et de probation se mobilisent en Vaucluse

Par Philippe Chauché et Jean-Pierre Burlet, France Bleu Vaucluse mercredi 30 mars 2016 à 10:41

 Service Pénitentiaire d' Insertion et de Probation (SPIP) (illustration)
Service Pénitentiaire d' Insertion et de Probation (SPIP) (illustration) © Maxppp - .

Les travailleurs sociaux des SPIP, les services pénitentiaires d'insertion et de probation, se sentent oubliés par leur ministère, privés de la prime liée à la lutte contre la radicalisation.

Ils suivent les détenus comme ceux qui bénéficient d'un aménagement de peine, ou les suivis en milieu ouvert : les SPIP se mobilisent depuis plusieurs semaines.

Ces travailleurs sociaux et ces cadres demandent de pouvoir bénéficier de la revalorisation indemnitaire et statutaire dans le cadre du plan de lutte anti-terrorisme. Ils pointent également les charges de travail, la dégradation de leurs conditions de travail, et la souffrance au travail.

Ils se sont rassemblés mardi midi devant le tribunal d'Avignon.

Céline Benlasbet de la CGT