Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Les universitaires bretons répondent à une campagne de publicité critiquant la fac

-
Par , France Bleu Breizh Izel

Maladroit. En tentant de faire la promotion de l'apprentissage dans les métiers de l'artisanat, le Fonds National de Promotion et de Communication de l'Artisanat s'est attiré les foudres du monde universitaire.

Nicolas Bernard le directeur du pôle universitaire Pierre-Jakez Helias de Quimpe
Nicolas Bernard le directeur du pôle universitaire Pierre-Jakez Helias de Quimpe © Radio France - Tudi Crequer

« J'ai un peu tiqué en voyant cette affiche » confie d'emblée, Nicolas Bernard le directeur du pôle universitaire Pierre-Jakez Helias de Quimper. Il fait référence à une des affiches placardées dans toute la France dans le cadre d'une campagne de promotion de l'apprentissage dans les métiers de l'artisanat. Sur celle-ci il y est écrit : «Quand la fac est finie on cherche, quand l'apprentissage est fini on trouve  ».

Une affiche « réductrice, maladroite et mensongère » selon l'UBO

« Cela véhicule encore tout un tas de clichés sur l'université, je trouve cela maladroit et assez inexact », poursuit l'enseignant chercheur en histoire-géographie. « Les universités dans leur ensemble, y compris d'ailleurs, les facultés de Lettres et Sciences Humaines sont ouvertes de plus en plus aux formations professionnalisantes.»

Mathieu Gallou, le président de l'Universitaire de Bretagne Occidentale, va dans le même sens. «Il y a de plus en plus, à l'Université de formations qui sont organisées en apprentissage donc on ne peut pas opposer les deux. D'autre part, l'opposition entre ceux qui cherchent et ceux qui trouvent est très fallacieuse puisque nous pouvons nous enorgueillir, après des masters notamment et aussi après des licences professionnelles, d'avoir des taux d'insertion qui sont entre 80-90 % donc cette campagne est extrêmement réductrice, maladroite et mensongère.»

L'affiche dénoncée par les universitaires bretons

Les auteurs de l'affiche se défendent de toute « malignité »

La campagne d'affichage a été dirigé par le Fonds National de Promotion et de Communication de l'Artisanat. Antoine Monnin, son directeur reconnaît d'ailleurs que « cette affiche a suscité un peu d'émoi dans le milieu universitaire, et ça peut se comprendre en première lecture mais notre intention n'était absolument pas de dénigrer l'université ».

«On dit simplement que l'apprentissage dans l'artisanat c'est une véritable opportunité d'emploi. Je rappelle que 80 % des apprentis dans l'artisanat sont embauchés en CDI quasiment au terme de leur formation. Et puis, cette campagne elle est un peu grinçante, mais c'est le ton adopté depuis plusieurs années. On a par exemple détournée la phrase de François Mitterrand : « contre le chômage on a tout essayé _». On a rajouté « sauf changer de regard sur l'apprentissage ». Encore une fois, il n'y a pas de malignité de notre part et pas de mauvais esprit._»

« Notre intention n'était pas de dénigrer l'université », A. Monnin (FNPCA)

Antoine Monnin, tente de rassurer comme il peut ses confrères : « je dis ça à nos amis de l'Université, comme ça ils ne seront plus agacés par cette affiche, la campagne a débuté le 1er Juin et et elle s'arrête le 7 ».  De son côté, Thierry Mandon, le secrétaire d'État chargé de l'Enseignement supérieur et de la Recherche "invite le F.N.P.C.A. à se rapprocher de ses services pour disposer des informations les plus établies pour construire la communication la plus juste, utile et adéquate au sujet de l'apprentissage" et ne pas véhiculer à nouveau des "clichés sur les universités".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu