Infos

Les Vauclusiens ne trient pas bien leurs déchets !

Par Aurélie Lagain, Philippe Chauché et Jean-Pierre Burlet, France Bleu Vaucluse jeudi 13 octobre 2016 à 4:27

Poubelles
Poubelles © Radio France - Aurélie Lagain

La collecte des bio-déchets, la mise en place du paiement de la taxe sur les ordures ménagères au poids : voilà, selon FNE, les carences de la gestion des déchets en Vaucluse. Il en est question ce jeudi à Pernes-les-Fontaines.

En Vaucluse, les déchets ne sont pas bien triés. Le département se situe à la 75e place en France pour la gestion des déchets. Certaines communes, certains syndicats mixtes font des efforts, mais ce n'est pas assez.

Ce jeudi est organisée une grande journée d'information sur le tri des déchets à Pernes-les-Fontaines par l'assocition Cinea84. Il sera question de prévention et de gestion (traitement, recyclage, valorisation).

En détails, les participants vont évoquer la mise en oeuvre de la tarification incitative ailleurs qu'en Vaucluse, en l'occurence dans le Minervois.

Autre volet abordé, la mise en place de la collecte sélective des bio-déchets, avec un retour d'expérience dans l'Hérault.

France Nature Environnement estime qu'en Vaucluse, plusieurs volets sont défaillants : "Deux mesures nous semblaient importantes, la collective sélective des déchets organiques qui représentent 25 % de nos poubelles et la taxe incitative", relève Jean-paul Bonneau, vice-président de France Nature environnement en Vaucluse

Jean-Paul Bonneau, vice président de FNE Vaucluse

Les déchets agricoles sont recyclés depuis dix ans en Vaucluse

A Monteux, Michel Montagard, agriculteur, a créé il y a dix ans une association pour récupérer les plastiques agricoles : Récupagrie - Comtat. Les agriculteurs doivent apporter leurs plastiques à la déchetterie du quartier des Mourgues à Monteux ! Michel Montagard détaille : "Bâches de serres, paillage au sol, aérien, on récupère aussi les sacs d'engrais, les big bags, les filets, les ficelles. Les plastiques doivent être le plus propre possible."

Michel Montagard avec Jean-Pierre Burlet

Les déchets ne traînent plus dans les exploitations, ne sont pas incinérés. "Les plastiques sont recyclés pour faire des sacs poubelle, de l'isolant pour le bâtiment ou du mobilier urbain", précise Michel Montagard.

Ces plastiques sont ensuite recyclés.

Partager sur :