Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les violences faites aux femmes ne diminuent pas en Vaucluse

-
Par , , France Bleu Vaucluse

En cette journée de lutte contre les violences faites aux femmes, les initiatives et les témoignages se multiplient en Vaucluse.

Violences conjugales (illustration)
Violences conjugales (illustration) © Maxppp

Ce mercredi 25 novembre est la journée mondiale de lutte contre les violences faites aux femmes. 

Tous les trois jours en France, une femme meurt sous les coups de son conjoint : 118 tuées en 2014. Un meurtre sur cinq en France est la conséquence de violences conjugales. Preuve que la parole se libère.

Un numéro d'urgence, le 3919, a recueilli 50 000 appels en 2014, deux fois plus qu'en 2013.

Martine témoigne dans la Ligne ouverte

"Les chiffres ne baissent pas" (Rhéso)

L'association Rhéso accueille, écoute et oriente les femmes victimes à Carpentras, avec ou sans rendez-vous. Isabelle Lemaire, coordinatrice "accueil de jour départemental" était l'invitée de France Bleu Vaucluse ce mercredi. Elle  affirme que "les chiffres se stabilisent, ils ne baissent pas". La raison ? "La parole est donnée aux victimes", il y a de plus en plus de déclarations. Les violences sont multiples : physiques, verbales, psychologiques, contrôle, humiliation, emprise... 

Elle estime que côté pénal,  "les réponses ne sont pas à la hauteur des violences, même si un gros travail a été fait chez les forces de l'ordre qui sont plus bienveillantes". Mais les auteurs restent "condamnés très légèrement", souvent avec du sursis.

Isabelle Lemaire, invitée de France Bleu Vaucluse

Elle organise dès 14h30 un après-midi de rencontre et de partage autour d'un théâtre forum au petit théâtre de la Charité.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess