Faits divers – Justice

Les voitures régulièrement cibles de vols dans le quartier des Grisettes à Montpellier

Par Marie Ciavatti, France Bleu Hérault lundi 26 décembre 2016 à 6:00

Le quartier des Grisettes qui prévoit 1.500 logements sur 20 ha, est encore en construction
Le quartier des Grisettes qui prévoit 1.500 logements sur 20 ha, est encore en construction © Radio France - Marie Ciavatti

Les riverains des Grisettes à Montpellier se plaignent de vols répétés dans les voitures. Une délinquance très ciblée qui touche surtout les bordures de ce nouveau quartier, encore en chantier.

Des voitures fracturées plusieurs fois en quelques semaines. Certaines désossées en pleine rue. Ces vols répétés exaspèrent une partie des habitants des Grisettes à Montpellier, l'un des nouveaux quartiers qui a poussé à l'ouest de la ville.

Un phénomène qui touche surtout les pourtours de ce quartier, notamment les rues proches des chantiers en cours. "Ce sont des zones plus sombres, moins fréquentées" explique Yaré Diagne, président du comité de quartier "M les Grisettes", l'un des premiers résidents du quartier. Il vit là depuis les débuts en 2008.

"La voiture à plat, les quatre roues parties."

Ces vols, lui en a été victime, des voisins aussi. "Une habitante s'est réveillée le matin. Elle a trouvé sa voiture à plat et les quatre roues parties. C'est pareil, là bas, en sortant du quartier, on peut constater de temps en temps des voitures désossées". Lui s'est fait voler des pièces alors qu'il dispose d'un parking fermé. "Même dans une résidence privée, ils ont trouvé le moyen de rentrer. Ce phénomène touche tout le monde."

"Ce phénomène touche tout le monde". Yaré Diagne, président du comité de quartier

Les voleurs prennent les objets laissés dans les voitures, démontent des pièces auto, repartent même avec les sièges. Une délinquance pesante pour les riverains mais sans doute pas assez vaste pour avoir alerté la police ou les élus. Le commissariat n'a pas repéré de hausse des plaintes pour vol dans ce secteur, mais reconnaît que le phénomène a pu passer en dessous de ses radars.

Vincent, lui aussi résident, n'a pas été victime. Mais une personne proche "s'est fait voler son siège conducteur. Ce sont des vols ciblés. Ils savent que c'est un quartier calme. Ils arrivent, prennent ce qu'ils veulent, se servent et repartent."

"Ils arrivent, prennent ce qu'ils veulent, se servent et repartent"

Le parc à jeux sur la rambla qui traverse le quartier de bout en bout. - Radio France
Le parc à jeux sur la rambla qui traverse le quartier de bout en bout. © Radio France - Marie Ciavatti

Le quartier est pourtant calme, familial, organisé autour de deux ramblas reliant l'arrêt de tram des Sabines et le vignoble du Mas Nouguier. Mais cet Eco-quartier qui prévoit 1.500 logements sur 20 hectares n'est pas terminé. Certaines parcelles sont en attente d'aménagement et laissent des terrains vagues, boueux sans éclairage public. Certains se sont transformés en parkings sauvages.

A deux pas de l'arrêt de tram des Sabines, cette parcelle s'est transformée en parking sauvage.  - Radio France
A deux pas de l'arrêt de tram des Sabines, cette parcelle s'est transformée en parking sauvage. © Radio France - Marie Ciavatti

Un meilleur éclairage public et des patrouilles de police plus fréquentes

"J'ose imaginer que c'est parce que le quartier n'est pas encore fini" comment Yaré Diagne, de M les Grisettes. "L'éclairage public ne concerne pas la totalité du quartier. Il y a certaines rues qui tombent dans l'obscurité quand le le soleil tombe. C'est peut être un terreau favorable aux mal pensants. J'ose espérer qu'on ait d'ici 3 ou 4 ans, de l'éclairage public complet et une forme d'îlotage des forces de l'ordres qui permettrait de sécuriser les habitants et leurs biens."

Les travaux devraient s'achever en 2019.

Les Grisettes, proche du quartier Croix d'argent à Montpellier, sera terminé en 2019 - Aucun(e)
Les Grisettes, proche du quartier Croix d'argent à Montpellier, sera terminé en 2019 -