Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Les voleurs se cachent dans un local à poubelles pour échapper à la police

lundi 8 janvier 2018 à 18:45 Par Pascale Viktory, France Bleu Hérault

Deux voleurs pensaient avoir trouvé la bonne cachette : après avoir cambriolé un magasin de prêt-à-porter dans une rue piétonne de Montpellier, ils se sont cachés dans le local à poubelles d'un immeuble voisin.

Rue de l' Ancien Courrier, Montpellier
Rue de l' Ancien Courrier, Montpellier © Maxppp - Lenz, G.

Montpellier, France

Deux voleurs ont été retrouvés par les policiers de Montpellier, cachés avec leur butin dans le local à poubelles d'un immeuble, près du magasin de prêt-à-porter qu'ils venaient de cambrioler.

Ce lundi matin, vers 7h50, un riverain de la rue de l'Ancien Courrier, rue piétonne de l'Écusson de Montpellier, appelle le 17 : la vitrine d'un magasin de prêt-à-porter vient d' être cassée par deux individus qui en ressortent avec un gros carton.

Quand les policiers arrivent, ils ne sont plus là. Ils font le tour des immeubles voisins et découvrent dans l'un d'eux les deux voleurs, qui pensaient avoir trouvé  la bonne planque en attendant que les agents partent : un local à poubelles . 

Ils ne pouvaient pas dire que ce n'étaient pas eux car dans le local , les policiers ont retrouvé le carton rempli de vêtements et de bijoux . Le butin estimé à 12.000 euros a été restitué au commerçant et les deux jeunes voleurs âgés de 27 et 24 ans emmenés au commissariat.