Faits divers – Justice

Les vols de pots catalytiques passent à la vitesse supérieure en Drôme Ardèche

Par Nathalie De Keyzer et Stéphane Milhomme, France Bleu Drôme-Ardèche lundi 3 février 2014 à 6:01

Un pot d'échappement - image d'illustration.
Un pot d'échappement - image d'illustration. © maxstockfr

Pendant tout le mois de janvier 2014, ce sont 130 pots qui ont été volés dans les deux départements. Le phénomène s'était pourtant un peu calmé en novembre et décembre 2013. Mais ce sont des bandes bien organisées qui commettent ces vols, le long de la vallée du Rhône. Valence et Portes sont aussi touchés avec dix vols en un mois.

C'est à se demander si nos pots d'echappement ne deviennent pas des objets de luxe. Visiblement, le marché a repris du poil de la bête en 2014 et les équipes spécialisées dans la découpe de ces pneus ont une prédilection pour les parkings le long des grands axes de la vallée du Rhône.Partager Partager  

Les vols se concentrent en nord Drôme le long de la nationale 7 ou de l'autoroute A7 mais aussi le long de la 86 en Ardèche. Depuis début janvier Valence et Portes-lès-Valence sont aussi  touchés avec une dizaine de vols dans l'agglomération.

Des métaux précieux dans les pots

Alors pourquoi voler ces pots d'échappements ? Les voleurs s'intéressent aux métaux précieux contenus dans ces pots et notamment du platine dont le cours s'est envolé depuis plusieurs mois. Les pots volés sont donc fondus pour récupérer ces métaux précieux. En plus, cela ne prend que 30 secondes à une minute pour découper ces pots catalytiques car les voleurs sont équipés en général d'un crique hydraulique et d'une scie sabre.

Certains pots ont été volés sur des parkings de grandes surfaces pendant que les automobilistes faisaient leurs courses. La cible préférée des voleurs de pot sont les Citroën Xsara et les 206 Peugeot car sur ces modèles-là. La decoupe est encore plus facile et les pots contiennent davantage de platine.