Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les vols de vélos explosent à Nîmes

-
Par , France Bleu Gard Lozère

Le phénomène prend de l'ampleur à Nîmes. Les vols de vélo auraient doublé depuis quelques mois. Les utilisateurs sont sur leurs gardes. Par conséquent, les ventes d'antivols augmentent.

Des vélos attachés à des antivols en centre-ville de Nîmes
Des vélos attachés à des antivols en centre-ville de Nîmes © Radio France - Cédric Bonnefoy

Un coup de clé dans un cadenas, ce geste est devenu une habitude pour les cyclistes nîmois. Il faut dire que les vols sont en forte hausse. Ils auraient doublé en seulement quelques mois. Pour preuve en début de semaine, trois individus ont été interpellés près d'un squat boulevard Gambetta. Les forces de l'ordre ont découvert pas moins d'une dizaine de vélos, probablement volés dans un garage. 

Les antivols deviennent prisés

Ils sont devenus incontournables. Les magasins spécialisés en vendent de plus en plus. "Toujours regarder le prix du vélo par rapport à celui de l’antivol" conseille Arnaud Ollier vendeur dans l’enseigne Culture Vélo à Nîmes.

Et pour une sécurité supplémentaire, le marquage des vélos neufs est obligatoire depuis le 1er janvier. Il s’agit d’une plaque d’immatriculation virtuelle. Si un vélo volé est retrouvé, avec ce numéro, les forces de l’ordre peuvent retrouver le propriétaire.  

Le marquage, une mesure qui ne convainc pas 

Le problème, c'est que cette nouvelle sécurité a du mal à faire l’unanimité chez les cyclistes. « J’y crois pas trop » confie Frédéric. Ce quadragénaire gardois s’est déjà fait voler plusieurs vélos. Malgré tout, les associations de cyclistes comme "Croco Vélo" encouragent les usagers à faire marquer leurs bicyclettes, même achetées d’occasion.

Son président, Michel Bourgeat pointe néanmoins un problème : "on dépose plainte, mais on n'est convoqué que trois semaines après. Or les bandes des caméras de vidéosurveillance sont gardées que huit ou quinze jours". 

"Le marquage ? J'y crois pas trop, ça donnerait pas mal de boulot aux services de police de rappeler les gens pour venir chercher leurs vélos. Ça entrainerait une gestion importante." Frédéric, cycliste nîmois.

Sans compter que de nombreux vélos volés seraient expédiés bien loin du Gard.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess