Faits divers – Justice

Lesconil : il découvre des ossements en plantant un rosier

Par Annaïg Haute, France Bleu Breizh Izel jeudi 10 septembre 2015 à 15:33

voiture de gendarmerie (illustration)
voiture de gendarmerie (illustration) © Radio France

Un habitant de Lesconil, dans le Finistère, a fait une macabre découverte en voulant planter un rosier pour sa femme, dans sa propriété près du Sémaphore, mercredi soir. Il a trouvé des ossements, probablement humains, enterrés dans son jardin.

L’homme qui a acheté sa maison il y a deux ans a découvert des os alors qu’il était en train de jardiner : "Je voulais planter un rosier pour ma femme, explique Xavier,  j’ai creusé un trou et c’est comme ça que j’ai trouvé une crête iliaque (NDLR : os du bassin), au début je pensais que c’était peut être un animal, mais j’ai ensuite trouvé un fémur, un tibia, des morceaux de crane et une mâchoire avec des dents. C'est un mystère "

L'homme explique qu’il a placé les ossements sur une table, à disposition des enquêteurs, il ajoute : _" On ne s'attendait pas à ça. Les gendarmes sont restés de 18 h à 22 h mercredi, ils ont pris des photos et ils ont continué à fouiller. Ce jeudi matin aussi. Les os doivent leur permettre de déterminer l’âge du personnage".

_

Il y a " pas mal d’ossements", selon un enquêteur, même si on ne sait pas encore si le squelette est complet. Deux techniciens en identification criminelle ont fouillé ce jardin qui se trouve près du Sémaphore de Lesconil._ Ils doivent maintenant déterminer s’il s’agit bien d’ossements humains. "Une hypothèse très plausible"_ , selon le Commandant Lamarre, qui dirige la Compagnie de Gendarmerie de Quimper.

Si cette piste est avérée, les ossements seront envoyés à l’IRGCN (Institut de recherche criminelle de la Gendarmerie nationale), qui devra faire des analyses complémentaires pour tenter d’identifier ces restes humains.