Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Coronavirus : une infirmière reçoit une lettre anonyme en Seine-et-Marne, le maire pousse un coup de gueule

Le maire de Vulaines-sur-Seine (Seine-et-Marne) assure qu'une infirmière a reçu une lettre anonyme lui demandant de "partir rapidement" pour éviter "de contaminer" les autres avec le coronavirus. Patrick Chadaillat annonce avoir averti la police.

Le maire de Vulaines-sur-Seine pousse un coup de gueule contre l'envoi anonyme d'une lettre à une infirmière. Le maire de Vulaines-sur-Seine pousse un coup de gueule contre l'envoi anonyme d'une lettre à une infirmière.
Le maire de Vulaines-sur-Seine pousse un coup de gueule contre l'envoi anonyme d'une lettre à une infirmière. - Capture d'écran

"Une honte de mettre dans la boîte d’une infirmière cette lettre anonyme__, je soutiens et je remercie toutes les infirmières qui font un travail remarquable pour sauver la population." Les mots sont signés Patrick Chadaillat, maire de Vulaines-sur-Seine (Seine-et-Marne), qui a partagé ce message sur Facebook après qu'une infirmière a reçu une lettre anonyme lui demandant de quitter la commune. 

Publicité
Logo France Bleu

"Vous comprendrez notre inquiétude concernant les risques que vous faites prendre à la commune en côtoyant des gens contaminés", est-il écrit. 

Dans cette lettre anonyme, le corbeau écrit notamment : " Nous vous voyons régulièrement promener votre chien, est-ce que cela est raisonnable et vraiment utile en sachant que vous êtes en contact avec des personnes contaminées. Vous serez de nouveau bienvenus dans la ville quand tout sera terminé."

"J’aurais honte, madame ou monsieur, d’écrire cette lettre", réagit le maire Patrick Chadaillat sur son post Facebook. Il dit avoir "contacté la police" et "demandé de relever les empreintes sur l’original".

Le maire de Fontainebleau et président de la Fédération hospitalière de France, Frédéric Valletoux, a lui aussi réagi en dénonçant cet acte. "Quelle honte et quel déshonneur pour celui qui a écrit cela", écrit-il sur Facebook.

Des menaces similaires en Bretagne

Depuis plusieurs jours, plusieurs professionnels de santé, pourtant en première ligne dans la lutte contre le Covid-19, sont victimes de ce genre d’incivilités. 

En Bretagne, un message désobligeant a été glissé sur le pare-brise d’une infirmière par un voisin, rapporte France Bleu Breizh Izel , expliquant qu’elle avait "plus de risque d’être contaminée par le virus" et lui demandant de "ne pas se garer proche des autres voitures".

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu