Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Levothyrox : à Reims, des victimes se lancent dans une action en justice

Reims, France

Face à l'ampleur de l'affaire et au nombre de victimes du Levothyrox, un avocat rémois est en train de rassembler les dossiers afin de mener une action collective en justice. Son objectif est de réclamer le retour sur le marché de l'ancienne formule du médicament pour la thyroïde.

Les malades sous Levothyrox sont appelés à se rassembler autour d'avocats toulousains.
Les malades sous Levothyrox sont appelés à se rassembler autour d'avocats toulousains. © Radio France - Maxime Fayolle

Les actions en justice commencent à se multiplier dans l'affaire du Lévothyrox, ce médicament pour la thyroïde dont la nouvelle formule est accusée d'effets secondaires par des milliers de patients. Ce mardi à Lyon, une audience technique doit se tenir afin de fixer le calendrier d'un éventuel procès. 500 plaignants se sont déjà faits connaître, 2 000 autres devraient suivre, pour réclamer des dommages et intérêts.

Mais ce que veulent les victimes rémoises, "Dans un premier temps ce n'est pas de l'argent, mais avoir accès à l'ancienne formule du Levothyrox", explique Gauthier Lefèvre, avocat du collectif des victimes du Levothyrox Grand Est Reims. 

Son but est donc de contraindre le laboratoire Merck à remettre le médicament sur le marché et pour ça, il compte saisir le juge des référés à Reims dès le mois de janvier prochain. Une telle action a déjà été menée deux fois en Haute-Garonne, mais pour Maître Lefèvre, il est important que chaque malade se mobilise.

"Le médicament ne reviendra sur le marché que pour les personnes qui ont saisi un tribunal et qui ont obtenu gain de cause. Donc il doit y avoir un phénomène de masse pour contraindre le laboratoire à remettre le médicament sur le marché de manière générale", explique l'avocat

Gauthier Lefèvre défend les victimes rémoises du Levothyrox

"Les victimes sont d'abord en colère, mais ensuite apaisées d'être écoutées"

De la colère, de l'incompréhension, l'impression d'avoir été trompé, voilà ce que ressentent les victimes du Levothyrox qui se tournent vers Maître Gauthier Lefèvre : "Le sentiment est d'ailleurs le même pour les médecins et les pharmaciens", souligne-t-il, "Mais ensuite ils sont apaisés, soulagés d'être écoutés et soutenus par le collectif".

Ce collectif c'est Marie-Thérèse Picot, elle-même victime du Levothyrox, qui a décidé de le créer. C'est elle aussi qui était à l'origine d'une première réunion d'information le 28 novembre dernier à Reims, à laquelle plus de 230 personnes ont participée. Depuis cette réunion, elle ne compte plus les messages de malades qui racontent les effets indésirables de la nouvelle formule : la fatigue, la déprime. _"On nous a empoisonné"_, dit cette femme qui se sent "en sursis".

"Etre réuni ça nous aide, mais on ne comprend pas pourquoi ça ne bouge pas"

Comme les autres victimes aidées par Maître Gauthier Lefèvre, Marie-Thérèse Picot ne veut pas de l'argent, mais être reconnue en tant que victime. Elle n'a pas hésité à écrire au Président de la République Emmanuel Macron.

"J'attends encore des nouvelles ! Ces gens là savent très bien qu'on ne raconte pas d'âneries et qu'on a besoin d'être sauvé. Il a la responsabilité de la santé publique et il doit nous protéger. Il faut qu'il se bouge", conclut-elle.

Sophie Constanzer a rencontré Marie-Thérèse Picot, à l'origine du collectif de victimes

Pour contacter le collectif : victime.levo.grandest@gmail.com

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu