Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats

Levothyrox : le laboratoire Merck condamné en appel à verser 1.000 euros à plus de 3.000 plaignants

-
Par , France Bleu

La Cour d'appel de Lyon a reconnu jeudi que Merck avait commis "une faute" au moment du changement de formule de son traitement Levothyrox et a condamné le laboratoire pharmaceutique à verser 1.000 euros à chacun des plaignants, a indiqué leur avocat.

Levothyrox (illustration).
Levothyrox (illustration). © Maxppp - PHOTOPQR/SUD OUEST/Stephane Lartigue

Merck a commis "une faute" au moment du changement de formule de son médicament Levothyrox en 2017, a reconnu la Cour d'appel de Lyon ce jeudi. Le laboratoire pharmaceutique est condamné à verser 1.000 euros à chacun des plaignants au titre du "préjudice moral", a indiqué leur avocat Christophe Lèguevaques sur Twitter. Jugeant cette décision "totalement incompréhensible", le directeur juridique de Merck, Florent Bensadoun, a annoncé que l'entreprise allait se pourvoir en cassation. Les plaignants qui accusent la nouvelle formule du Levothyrox, prescrit contre l'hypothyroïdie, de provoquer de multiples effets secondaires, avaient été déboutés en première instance, les juges lyonnais écartant toute faute du laboratoire.

"L'important pour les parties civiles était que leur situation, leur douleur, leur malheur, soit reconnu par la Justice", s'est félicité Me Leguevaques. Quelque 800 utilisateurs du médicament avaient abandonné la procédure après la décision de première instance, mais 3.329 plaignants avaient décidé de poursuivre leur combat en appel. Ils réclamaient une indemnisation de 10.000 euros par personne, soit 33 millions d'euros au total. Au total, quelque 31.000 patients français ont rapporté souffrir de maux de tête, d'insomnies ou encore de vertiges à cause de la nouvelle formule du traitement.

De son côté, le laboratoire pharmaceutique a toujours affirmé qu'il ne pouvait pas informer directement les patients, la loi le lui interdisant. Selon une étude de pharmaco-épidémiologie menée sur plus de deux millions de patients et publiée en juin 2019 par l'Agence du médicament/ANSM, le passage à la nouvelle formule du Levothyrox n'a pas engendré de "problèmes de santé graves".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu