Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Levothyrox : plus de 700 patients ont déjà saisi la justice dans le cadre de l'action collective

lundi 8 janvier 2018 à 15:23 Par Thibaut Lehut, France Bleu

Plus de 700 dossiers ont déjà été déposés au tribunal, annonce lundi le centre de traitement du dossier Levothyrox. Une action collective a été lancée en octobre. 2.000 autres dossiers sont en attente de traitement.

Trois millions de personnes se soignent avec du Levothyrox en France.
Trois millions de personnes se soignent avec du Levothyrox en France. © Maxppp -

Dans le cadre de l'action collective lancée en octobre dernier, plus de 700 plaignants ont déjà déposé un dossier au tribunal, annonce ce lundi le centre de traitement du dossier Levothyrox. 2.000 autres dossiers sont en attente.

En tout, les dossiers de 8.000 patients seront déposés dans le cadre de cette action collective, lancée en octobre dernier devant le tribunal de grande instance de Lyon, où se trouve le siège du laboratoire Merck pour la France. Un procès est déjà programmé pour octobre 2018.

Depuis mars 2017, arrivée sur le marché français d'une nouvelle formule du médicament destiné à soigner les troubles de la thyroïde, de nombreux patients se plaignent d'effets secondaires. La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a reconnu un problème d'information sur ce médicament, pour lequel 9.000 cas d'effets indésirables ont été signalés.

Plusieurs procédures en cours

Le 26 décembre dernier, le tribunal de Saint-Gaudens (Haute-Garonne) a débouté une quarantaine de patients souhaitant obtenir du laboratoire Merck la livraison de l'ancienne formule de Levothyrox. Le juge des référés avait également rejeté la demande d'indemnisation pour "préjudice d'angoisse". La décision du tribunal de Saint-Gaudens va dans le sens opposé à celle du juge des référés de Toulouse, qui avait condamné le 14 novembre le laboratoire à fournir "par le biais des circuits de distribution et de commercialisation, sans délai" le produit ancienne formule aujourd'hui dénommé Euthyrox à 25 patients de la Haute-Garonne.

Le  11 janvier, une nouvelle décision en référé doit être rendue par le  tribunal de Toulouse. Vingt-trois patients ont demandé la livraison de  l'ancienne formule de Lévothyrox. D'autres audiences sont prévues. L'association Vivre sans thyroïde a déposé un référé devant le TGI de Paris, qui sera étudié  le 26 janvier. Me Lévy prépare encore plusieurs assignations : Castres (Tarn) en janvier, puis plus tard à Montauban, Pau, Albi, entre autres.

Trois millions de personnes se soignent avec le Levothyrox en France.