Faits divers – Justice

Libération à cause d'un problème d'encre : Christiane Taubira d'accord pour une enquête

Par Annelaure Labalette, France Bleu Gironde vendredi 7 février 2014 à 14:27

Christiane Taubira et Alain Anziani à Mérignac
Christiane Taubira et Alain Anziani à Mérignac © Radio France - Annelaure Labalette

La garde des Sceaux a apporté son soutien à Alain Anziani, sénateur de la Gironde et candidat aux municipales à Mérignac. Elle s'est ensuite rendue à la Maison des combattants de Bordeaux au côté de Vincent Feltesse pour parler du projet de la Villa Montaigne, avant de se rendre dans l'après-midi à l'École nationale de la magistrature (ENM).

C'est une visite ministérielle au pas de course ce vendredi pour la ministre de la Justice Christiane Taubira.

Premier arrêt à Mérignac

C'est aux côtés d'Alain Anziani, sénateur de la Gironde et candidat PS aux municipales à Mérignac que Christiane Taubira a échangé ce vendredi matin avec les jeunes de l'Association drop de béton. L'association met en pratique l'insertion des adolescents par le rugby.

Christiane Taubira avec l'Association Drop de Béton à Mérignac
La Villa Montaigne, le projet de l'altruisme et des valeurs du patrimoine

Deuxième halte à Bordeaux : Christiane Taubira se rend à la maison des combattants pour parler de la Villa Montaigne au côté de Vincent Feltesse, candidat socialiste à la mairie de Bordeaux.

Un lieu pensé comme un Institut des Lumières du XXIe siècle, dédié à une meilleure compréhension des extrémismes.

"Ce projet, c'est s'intéresser à l'autre, à la fraternité et à l'échange, quelque soit notre religion." — Christiane Taubira

Christiane Taubira avec Vincent Feltesse à la Maison des combattants de Bordeaux
Réactions à l'actualité

La Garde des sceaux s'est ensuite exprimée sur l'affaire dite du "fax".

Le principal suspect dans le meurtre d'un disc-jockey battu à mort en 2011 en Seine–Saint-Denis a été libéré ce mercredi à cause d'un manque d'encre dans un télécopieur du parquet de Bobigny. Le suspect est sorti de prison à cause d'un problème de procédure.

"Nous avons besoin de comprendre ce qui a pû se passer"

Christiane Taubira termine sa visite ministérielle en Gironde à l'École nationale de la magistrature (ENM) de Bordeaux. Elle assiste à la prestation de serment collective des auditeurs de justice issus de la promotion 2014.

Partager sur :