Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

“Libertà pà Ferrandi” : une banderole déployée en préfecture de Corse

- Mis à jour le -
Par , , , France Bleu RCFM

Des jeunes, une vingtaine, se sont introduits ce matin en préfecture de Corse à Ajaccio avant de déployer plusieurs banderoles sur lesquelles on pouvait lire “Libertà pà Ferrandi”.

Les jeunes qui se sont introduits en préfecture de Corse ont déployé une banderole où l'on pouvait lire "Libertà pà Ferrandi"
Les jeunes qui se sont introduits en préfecture de Corse ont déployé une banderole où l'on pouvait lire "Libertà pà Ferrandi" © Radio France - Marion Galland

Ils ont pris les services de sécurité de la préfecture de Corse en défaut et se sont introduits dans le bâtiment ce matin. Plusieurs jeunes, une vingtaine, sont entrés ce matin dans la préfecture de région avec une banderole. "Nous sommes montés au premier étage et sommes entrés dans le bureau du coordonnateur des services de sécurité avec qui nous nous sommes entretenus, dans le calme" ont indiqué certains de ces jeunes à notre rédaction. Des jeunes qui ont déployé plusieurs banderoles en différents endroits de la préfecture. Dessus on pouvait y lire notamment “Libertà pà Ferrandi”.  

Les jeunes occupent le bureau du coordonnateur de sécurité
Les jeunes occupent le bureau du coordonnateur de sécurité © Radio France - Marion Galland

Les services de police sont arrivés peu après, sirènes hurlantes, où l'action des jeunes s'est poursuivie une bonne partie de la matinée. Simon Paulu Ferrandi, le fils d'Alain Ferrandi, avec qui nous avons pu nous entretenir par téléphone, nous a livré quelques précisions sur cette action qualifiée de "pacifique". "On est un vingtaine. On demande que Pierre Alessandri et Alain Ferrandi soient radiés du registre des détenus particulièrement signalés. Nous exigeons également un écrit du président de la République et de son Premier ministre sur une date de rapprochement afin que ces deux hommes puissent bénéficier d'un aménagement de peine, sur leur terre, près de leurs familles, en attendant leur libération."  

Les jeunes ont reçu ce matin le soutien du président de l'Assemblée de Corse, Jean-Guy Talamoni. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Les forces de l'ordre sont finalement intervenues pour mettre fin à cette action et déloger les jeunes de la préfecture de Corse. Cinq d'entre eux, blessés, ont été pris en charge par les pompiers. Certains ont été évacués vers l'hôpital de la Miséricorde à Ajaccio. 

D'autres réactions ont suivi tout au long de la matinée comme celles, entre autre, des députés et sénateur nationalistes.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Dans un communiqué transmis en fin de matinée aux médias, la préfecture de Corse précise à son tour le déroulement des faits et indique que des plaintes suivront.

Pour afficher ce contenu Scribd, vous devez accepter les cookies Mesure d'audience.

Ces cookies permettent d’obtenir des statistiques d’audience sur nos offres afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus. 

Gérer mes choix

Autre communiqué rendu public dans le courant de l'après-midi, celui du conseil exécutif de Corse. Une communication des plus simple qui rappelle pourquoi sont menées certaines actions. 

Pour afficher ce contenu Scribd, vous devez accepter les cookies Mesure d'audience.

Ces cookies permettent d’obtenir des statistiques d’audience sur nos offres afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus. 

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess