Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Libourne : les habitants créent une association contre les cambrioleurs

-
Par , France Bleu Gironde

Un mois après sa création, l'association Voisisécur compte déjà plus de 150 adhérents à Libourne selon les fondateurs. Le collectif regroupe des habitants qui veulent agir face aux cambriolages dont ils sont régulièrement victimes.

La boite aux lettres d'un adhérent à l'association Voisisécur à Libourne.
La boite aux lettres d'un adhérent à l'association Voisisécur à Libourne. © Radio France - Maxime Tellier

L'association Voisisécur existe depuis un mois et elle fait déjà beaucoup de vagues à Libourne. À l'origine, la volonté de ces habitants est pourtant simple : ils veulent réagir face aux cambriolages à répétition dont ils sont victimes.

"Je me suis dit qu'il fallait faire quelque chose le jour où des cambrioleurs sont venus chez moi pendant la nuit l'été dernier. La semaine suivante, j'ai appris qu'il était arrivé la même mésaventure à mes voisins" , racontre Patrick Rebeyrol. Ce retraité fait quelques recherches sur Internet et il tombe sur Voisins vigilants. Ce site regroupe des communautés mobilisés contre les cambriolages à travers la France ; il y en a déjà plusieurs en Gironde mais pas à Libourne.

Avec quelques habitants, ils créent alors leur propre association et à la première réunion publique le 25 octobre, les adhésions pleuvent : Patrick Rebeyrol annonce 150 membres aujourd'hui.

Mais les critiques arrivent rapidement. Le maire PS de Libourne, Philippe Buisson, estime que "la sécurité ne se délègue pas" . Sur les réseaux sociaux, il regrette l'institutionnaltion de ce genre de pratiques et craint des dérives.

Des critiques injustes pour le président de l'association Voisisécur Patrick Rebeyrol. "Nous ne sommes pas une milice qui cherche à faire justice toute seule. Le rôle des voisins vigilants est avant tout un travail d'informateur et d'information. On appelle la police si on voit quelque chose de louche et on aide les gens à mieux se protéger face aux cambriolages par des conseils simples : penser à fermer chez soi, prévenir quand on part en vacances..."

"On ne se substitue pas à la police ou à la gendarmerie. Mais la personne la plus proche de votre domicile, c'est votre voisin."

Et selon le site Voisins Vigilants, le simple fait de lancer une communauté locale et de le faire savoir – le plus souvent par des autocollants sur les boites aux lettres – suffit à faire baisser le nombre de cambriolages.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess