Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Ligugé : le tabac-presse cambriolé

-
Par , France Bleu Poitou

Les propriétaires ont découvert ce mercredi matin en arrivant que leur bureau de tabac a été cambriolé dans la nuit. Les voleurs sont partis avec presque tous les paquets de cigarettes.

Les voleurs ont dérobé presque tous les paquets de cigarettes du magasin et de la réserve.
Les voleurs ont dérobé presque tous les paquets de cigarettes du magasin et de la réserve. © Radio France - Marie Dorcet

Ligugé, France

En arrivant ce mercredi matin devant leur tabac-presse vers 6h,  Agnès et Claude Coeuret découvrent le rideau de fer cisaillé et la porte vitrée brisée. Sur le trottoir, les cartons avec les journaux, qui ne sont d’habitude jamais posés là. Immédiatement, ils appellent la police. 

Ils n'ont volé que les cigarettes

Une fois qu'ils peuvent entrer, les propriétaires découvrent des paquets de cigarettes et de tabac piétinés par terre, dans l'entrée et derrière la caisse. Presque tous les paquets ont disparu, aussi bien ceux du magasin que ceux de la réserve. "Il y a des étagères entières de la réserve qui sont vides, je n'ai jamais vu ça" déplore la buraliste. Les cambrioleurs n'ont pas touché aux colis, ni aux jeux à gratter... Mais ils ont emporté le tiroir-caisse, complètement vide. "Il n'y avait pas un centime dedans. Et chaque soir, je le laisse ouvert vide justement en me disant qu'au moins, si on se fait voler, ils ne prendront pas la caisse...". 

On est en colère, dépité

"Cibles faciles"

Le couple Coeuret a quand même décidé d'ouvrir leur magasin dès le matin, pour que les clients puissent acheter les journaux : "C'est toujours ça de vendu. Et puis quand on a pu accéder à la caisse, on a vendu les jeux, la presse, la papeterie". Il faut attendre de refaire tout l'inventaire avant de pouvoir vendre le tabac qu'il leur reste (principalement du tabac à rouler et des cigares). 

Mais entre les appels aux assurances, aux vitriers pour refaire la porte et à la gendarmerie, les Coeuret ont peur que les cambrioleurs reviennent. "On a toujours été des cibles faciles parce que ce qu'on vend, ça coûte très cher". Et avec le prix du tabac qui augmente, elle craint que les cambriolages soient de plus en plus fréquents. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu