Infos

Ligue 2 : des soupçons de match truqué au Clermont Foot

Par Géraldine Marcon, France Bleu Pays d'Auvergne mardi 3 juin 2014 à 20:14

Les joueurs clermontois lors du match face à Bastia le 6 mai 2014.
Les joueurs clermontois lors du match face à Bastia le 6 mai 2014. © Maxppp-Baldocchi-Nice Matin

Une association de surveillance des paris sportifs en ligne pointe du doigt plusieurs rencontres de football en Europe lors de la saison 2013-2014. Elle a relevé des anomalies concernant les paris, cela concerne notamment la rencontre Bastia-Clermont du 6 mai dernier. Les paris en ligne ont été ce jour là 200 fois plus élevés que d’habitude. Une enquête préliminaire doit être ouverte.

Selon une association de surveillance de paris en ligne , Federbet à Bruxelles, le match de football entre Bastia et Clermont le 6 mai dernier aurait fait l'objet de paris truqués . Les deux équipes s’étaient quittées** sur un score nul, un partout. Les paris en ligne enregistrés pour ce match étaient ce jour là de 300.000 euros , venus des pays de l’Est, c’est énorme quand on sait qu’habituellement, le montant est d’environ 1.500 euros** pour ce type de rencontre.

L’association a analysé les flux financiers liés aux paris sur des centaines de rencontres des championnats européens pendant la saison 2013/2014 . Au total, 460 matches font l’objet de soupçons 110 rencontres apparaissent clairement truquées . En France, quatre rencontres sont concernées donc celle de Clermont –Bastia et trois autres de National.

La Ligue de football suprise de ces révélations

Ce mercredi matin, la Ligue de football professionnel et l'Autorité de régulation des jeux en ligne ont réagi via un communiqué commun à ces soupçons. Elles font part de leur étonnement et "demandent à ces sites de communiquer sans délai les éléments dont disposerait la société Federbet afin de permettre à la LFP d'engager le cas échéant, les procédures qui s'imposent et se porter partie civile. Dans le cas contraire , la LFP se réserve le droit d’attaquer Federbet en diffamation ".

La Ligue de football professionnel et l'Autorité de régulation des jeux en ligne refusent d'être pointées du doigt pour leur éventuelle inaction dans ce dossier. Les deux organismes réaffirment leur volonté de lutter contre la fraude et estiment avoir pris des mesures strictes dans ce sens. D'ailleurs les matches incriminés n'étaient pas proposés aux paris en France car ils étaient sans enjeu suffisant .

"C'était un match très engagé"

Le montant de ces paris et les doutes qui pèsent sont en tout cas une surprise pour les Clermontois, comme pour Manu Imorou , le défenseur latéral jouait ce jour là.

MATCH TRUQUE IMOROU

Du côté des Corses c’est aussi l’étonnement. Pour le président du CA Bastia Antoine Emmanuelli ces accusations n’ont aucun sens , d’autant plus que ce match ne faisait pas partie de ceux sur lesquels on pouvait parier en France.

MATCH TRUQUE PRESIDENT BASTIA

 

Partager sur :