Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Lille : les enquêteurs infiltrent un réseau mondial de communication cryptée

-
Par , France Bleu Nord, France Bleu

C'est une enquête mondiale dirigée depuis Lille qui vient d'aboutir. Les autorités françaises et néerlandaises ont démantelé un réseau de communications téléphoniques cryptées, utilisé par le grand banditisme, EncroChat. Une première qui a permis d'arrêter des malfaiteurs et empêcher des crimes.

Dirigée par le parquet de la Juridiction interrégionale spécialisée de Lille, l'enquête s'est appuyée sur le savoir-faire des cybergendarmes de Cergy-Pontoise.
Dirigée par le parquet de la Juridiction interrégionale spécialisée de Lille, l'enquête s'est appuyée sur le savoir-faire des cybergendarmes de Cergy-Pontoise. - Gendarmerie nationale

Quand les enquêteurs prennent les criminels à leur propre jeu : le scénario est digne d'une série ! Les autorités françaises et néerlandaises ont annoncé ce jeudi avoir démantelé un réseau de communications téléphoniques cryptées, dont se servaient les criminels de haut vol et les réseaux en tous genres. Les téléphones EncroChat permettaient aux malfaiteurs d'échanger des messages indéchiffrables, sans se faire repérer, pour organiser leurs trafics de drogue, d'armes, voire des enlèvements et des assassinats

L'affaire est révélée ce jeudi au siège d'Eurojust, l'organisme de coopération judiciaire entre pays européens, à la Haye, aux Pays-Bas.

Comme si nous étions à la table des discussions des criminels

C'est la juridiction interrégionale spécialisée (JIRS) de Lille qui est à l'origine de l'enquête, fin 2018, le serveur qui hébergeait ce réseau était basé dans la métropole lilloise. Les cybergendarmes du Centre de lutte contre les criminalités numériques (C3N, à Cergy-Pontoise), ont réussi à infiltrer le réseau et ainsi à intercepter 20 millions de messages

"C'est comme si nous étions à la table de discussions des criminels, en direct", explique la cheffe de la police néerlandaise. "Les utilisateurs avaient confiance en cette communication cryptée", renchérit la procureure de la République de Lille, Carole Etienne, "ce qui a permis d'analyser un nombre colossal de données, concernant des activités criminelles de grande envergure".

Les autorités judiciaires françaises et néerlandaises ont révélé ce jeudi le démantèlement du réseau EncroChat
Les autorités judiciaires françaises et néerlandaises ont révélé ce jeudi le démantèlement du réseau EncroChat - @Eurojust

Drogue, armes et argent liquide saisis

Ces messages ont permis de découvrir des trafics et des projets criminels pour ensuite les arrêter. Si la France se refuse à communiquer sur ces affaires en cours, les autorités judiciaires néerlandaises affirment avoir interpellé une centaine de suspects, saisi 8000 kilos de cocaïne, des armes, 20 millions d'euros en liquide, et découvert 19 laboratoires de production de drogues synthétiques. Et ce n'est qu'un début, puisque "tous les messages interceptés sont une mine d'or", se réjouit un enquêteur, "une somme de preuves qu'il aurait fallu des années à réunir".

Mi-juin, le réseau EncroChat s'est rendu compte qu'il était "espionné" par les enquêteurs. Un message d'alerte a été envoyé aux utilisateurs, leur demandant de se débarrasser de leurs téléphones. En 2020, 50.000 téléphones de ce type étaient en circulation.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess