Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Lille : trois personnes déférées au parquet dans l'enquête sur le bar identitaire La Citadelle

-
Par , , France Bleu Nord, France Bleu

Trois membres de l'ultra-droite ont été déférés au parquet pour "violences aggravées" après la diffusion d'un reportage d'Al Jazeera sur le bar identitaire lillois. Ils comparaîtront le 10 mai prochain.

Trois personnes seront jugées en mai prochain dans l'enquête qui vise le bar identitaire La Citadelle, à Lille
Trois personnes seront jugées en mai prochain dans l'enquête qui vise le bar identitaire La Citadelle, à Lille © Radio France - Emma Sarango

Lille, France

Après la garde à vue de quatre membres de l'ultra-droite, ce mardi, trois d'entre eux ont été déférés au parquet dans l'enquête qui vise le bar identitaire La Citadelle, à Lille, ce mercredi 30 janvier 2019. 

Poursuivis pour "violences aggravées"

Ils sont poursuivis pour "violences aggravées" après la diffusion, il y a un peu plus d'un mois, d'un reportage de la chaîne qatarie Al Jazeera, tourné en caméra cachée et dans lequel on voit des habitués de ce bar trinquer au Troisième Reich et envisager des actions violentes. On y voit aussi des membres de l'ultra-droite agresser une jeune femme en pleine rue. Selon nos informations, c'est pour ces derniers faits que les trois prévenus comparaîtront le 10 mai prochain devant le tribunal correctionnel. Ils sont pour l'instant placés sous contrôle judiciaire.

Contacté par France Bleu Nord, le président de La Citadelle, Aurélien Verhassel, a confirmé l'identité de l'un des prévenus, qui ne serait, selon lui, ni membre du bar, ni du groupe Génération identitaire. Les deux autres, précise-t-il sont "inconnus au bataillon."