Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Lille : une boucherie vandalisée par des militants vegans

mardi 15 mai 2018 à 14:57 Par Antoine Sabbagh, France Bleu Nord et France Bleu

Les vitrines cassées par des pierres, un tag "Stop au spécisme" : voilà les dégâts que déplorent le patron de la boucherie "L'Esquermoise". C'est la deuxième fois en un an que son commerce est ciblé par des militants vegans.

Cette boucherie est située dans l'une des rues les plus commerçantes du Vieux-Lille
Cette boucherie est située dans l'une des rues les plus commerçantes du Vieux-Lille - Boucherie Esquermoise

Lille, France

Selon Marc Daubie, le patron de cette boucherie du Vieux-Lille, les caméras de surveillance ont tout enregistré. "On voit très bien trois personnes, deux filles et un garçon passer devant la boucherie vers 2h du matin", explique-t-il. "Ils regardent, ils attendent un peu car il y avait sûrement un témoin. Et là on les voit se mettre à genoux et taguer "Stop au spécisme puis envoyer des pierres dans nos deux vitrines".

Le commerçant s'apprêtait à aller porter plainte et il a reçu ce mardi après-midi une visite de soutien de la part de Martine Aubry la maire de Lille. Cette boucherie avait déjà été visée il y a un an par des militants vegans, qui avaient jeté du faux sang sur sa vitrine.

"Ces vegans se disent dans le respect de l'homme, de l'animal mais _j'ai l'impression que certains deviennent totalement extrémistes_. En plus ils s'attaquent à ma boucherie qui est artisanale. Je connais tous mes producteurs, tous mes fournisseurs.  S'ils ont des problèmes, qu'ils aillent dans les abattoirs ou les grande surfaces", se désole Marc Daubie.