Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Lille : une importante plateforme du "darknet" démantelée

samedi 16 juin 2018 à 11:05 Par Alexandra du Boucheron, France Bleu Nord

L'une des plus importantes plateformes illégales actives en France sur le "darknet" a été démantelée à l'issue d'une opération des douanes, a annoncé ce samedi le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin.

Le forum "La Main noire", actif dans la partie de l'internet non référencée par les moteurs de recherche, proposait à la vente de nombreux produits et services illicites.
Le forum "La Main noire", actif dans la partie de l'internet non référencée par les moteurs de recherche, proposait à la vente de nombreux produits et services illicites. © Maxppp - Silas Stein

Lille, France

C’est une première en France. La douane a démantelé, mardi 12 juin, une grande plateforme de trafics sur le "darknet", l’internet caché, a annoncé samedi le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin dans un communiqué. Son ministère a autorité sur la direction générale des douanes et droits indirects (DGDDI).

"Cette opération exceptionnelle, première du genre en France, s’est déroulée simultanément dans plusieurs villes de France et a mobilisé plus d’une quarantaine d’agents", précise le communiqué.

L'administratrice était Lilloise

La plateforme baptisée "La Main noire" ("Black Hand") et qui sévissait depuis environ deux ans, a été fermée. C'était un vaste forum d'échanges de produits et services illicites (stupéfiants, armes, faux papiers, données bancaires volées etc.). 

Après une garde à vue de plus de 48 heures, quatre suspects ont été déferrés vendredi devant les magistrats de la juridiction interrégionale spécialisée du Parquet de Lille. Ils ont été mis en examen dans la soirée. Parmi eux : l'administratrice de "La Main noire". Cette Lilloise d'une vingtaine d'années, sans casier judiciaire ni grande compétence en informatique, s'était taillée une réputation sur le "darknet" francophone en reprenant ce forum. 

[C'est une] opération hors norme. Le démantèlement de cette plateforme constitue une première au niveau national. (Gérald Darmanin, ministre des Comptes publics)

Comme un site de commerce classique

"La Main noire", accessible par quelque 3 000 initiés moyennant une petite cotisation, se présente presque comme un site de commerce classique : les vendeurs et les acheteurs y laissent des évaluations en fonction de la qualité de la marchandise et des délais de livraison. En revanche, ils doivent payer en cryptomonnaie, comme le Bitcoin.

Les modérateurs touchaient des commissions en sécurisant les transactions. Ce qu’ils ne savaient pas c’est que "La Main noire" était surveillée depuis un peu plus d’un an par la DNRED, c'est-à-dire les agents du renseignement douanier. 

Saisie massive des données

Les ingénieurs de la douane ont réussi à percer l’anonymat du "darknet" en perquisitionnant chez l’administratrice. Ils ont trouvé les mots de passe, de nombreux matériels informatiques, plusieurs documents d’identité falsifiés, mais aussi près de 4.000 euros en liquide et environ 25.000 euros dans diverses monnaies virtuelles.

Des juges d’instruction de Lille et la police judiciaire chargé de la cybercriminalité vont pouvoir poursuivre l’enquête avec beaucoup de données informatiques à exploiter.