Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Lille : une mère et son fils étaient morts dans l'effondrement de leur immeuble, le propriétaire condamné

-
Par , France Bleu Nord

Dans la soirée du 1er septembre 2014 un immeuble s'effondrait dans le quartier de Fives à Lille. Une mère et son fils étaient retrouvés morts dans les décombres. Le propriétaire du bâtiment vient d'être condamné par le tribunal de Lille. Il écope d'une peine d'amende de 70 000 euros.

Le tribunal de Lille vient de rendre son jugement: 70 000 euros d'amende pour le propriétaire de l'immeuble
Le tribunal de Lille vient de rendre son jugement: 70 000 euros d'amende pour le propriétaire de l'immeuble © Radio France - Eric Turpin

Le drame s'était produit en fin de journée le 1er septembre 2014, rue Pierre Legrand à Fives. Un immeuble s'était effondré comme un château de cartes, sans aucune raison apparente. Dans les décombres, les secours retrouvaient les corps sans vie de deux de ses occupants, une mère de famille âgée de 37 ans et son fils de 3 ans.

Une expertise a rapidement mis en évidence l'état de vétusté manifeste du bâtiment. Il appartenait à une société immobilière qui s'apprêtait à le céder. L'avocat de la SCI avait cité à comparaître la ville de Lille et la communauté urbaine qu'il accusait d'avoir contribué à fragiliser l'édifice. A la fin des années 90 elles avaient ordonné la démolition d'un immeuble mitoyen.

Lors de l'audience, le 13 mars dernier, le procureur avait requis une peine d'amende de 225 mille euros à l'encontre de la SCI. Le tribunal vient de rendre sa décision: la SCI écope finalement de 70 mille euros d'amende et devra verser 95 mille euros de dommages et intérêts au père et époux des victimes. La ville et la MEL ont été relaxées.

Me Gilles Maton, l'avocat de la société immobilière n'exclut pas de faire appel de ce jugement.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess